RMC Sport

Violences sexuelles dans le patinage: "Nous n’en sommes qu’au début", pense Maracineanu

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, s’est exprimée, en marge du week-end "Sport féminin toujours", sur les violences sexuelles dans le patinage artistique. Elle entend faire toute la lumière sur cette affaire avec le président de la Fédération française des sports de glace, et s’attend à d’autres révélations de cette nature dans les prochaines semaines.

Le président de la Fédération française de glace Didier Gailhaguet va rencontrer la ministre des Sports Roxana Maracineanu la semaine prochaine. "Je recevrai demain (lundi) le président de la Fédération française des sports de glace, a-t-elle confirmé ce dimanche. J’attends de sa part qu’il me donne des explications sur le comment, le pourquoi de ces affaires qui ont eu lieu depuis des années."

Sous le feu des critiques, Didier Gailhaguet, à la tête de la Fédération des sports de glace depuis 21 ans, devra s’expliquer auprès de la ministre des Sports quant aux révélations sur les violences sexuelles dans le patinage artistique. Quatre anciennes patineuses de haut niveau ont déclaré ces derniers jours avoir été victimes de violences sexuelles de la part de leurs entraîneurs alors qu’elles étaient mineures. Dont Sarah Abitbol, qui accuse de viols son ancien entraîneur Gilles Beyer.

Maracineanu: "Ce phénomène va s'étendre"

"Je crois que l’ampleur de ce qui a été lu et entendu n’a pas été soupçonnée, a poursuivi Roxana Maracineanu. Dans le monde du sport, on ne pensait pas que cela avait atteint des sommets comme cela. Tout le monde est choqué, moi la première, même si c’est un sujet que j’ai porté à mon arrivée à mon ministère en subventionnant des associations pour faire le tour de nos établissements, en les mettant en lien avec des Fédérations, afin qu’elles puissent libérer la parole. Je pense que ce phénomène va s’étendre, je crois que nous n’en sommes qu’au début."

>> Agression sexuelle dans le patinage: Sarah Abitbol réclame le départ de Didier Gailhaguet

Didier Gailhaguet a été mis en cause par de nombreux acteurs du sport pour sa passivité face à des faits dont il aurait eu connaissance. “Visiblement, il y avait une espèce de réseau qui n'a jamais rien dit et qui accepte en sous-main des choses inacceptables. C'est à mon avis intolérable”, déclarait déjà Roxana Maracineanu, pour justifier la convocation du président de la FFSG, dans une interview accordée à L’Equipe.

QM avec EA