RMC Sport

Violences sexuelles dans le sport: Gailhaguet dit travailler avec une association, qui dément

Sommé de démissionner par Roxana Maracineanu, Didier Gailhaguet a contre-attaqué ce mercredi lors d'un point-presse. Durant sa défense, il a notamment évoqué des actions de prévention contre les violences sexuelles menées avec l’association "Colosse aux pieds d’argile". Une affirmation démentie par ladite association.

Un démenti clair et ferme. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, l’association "Colosse aux pieds d’argile" a réagi aux propos tenus par Didier Gailhaguet ce mercredi lors de sa conférence de presse.

Face aux médias, le président de la Fédération française des sports de glace a évoqué des actions de prévention contre les violences sexuelles menées avec l'association "Colosse aux pieds d'argile", qui s’est fixée pour mission de prévenir et sensibiliser face aux risques de pédocriminalité dans le monde du sport. Or l’affirmation de Gailhaguet a aussitôt été balayée par l’association.

"D.Gailhaguet, président de la FFSG, annonce des actions de prévention avec nous au sein de sa fédération. Mr le Président, merci de ne pas se servir de nous comme bouclier de défense. Nathalie Péchalat essaie depuis trois ans de nous faire intervenir sans succès. Votre réponse "nous n'avons pas de problèmes dans notre fédération"...", a réagi l’association "Colosse aux pieds d’argile", qui s’était exprimée auprès de RMC Sport après la sortie du dossier sur les violences sexuelles dans le sport paru dans L’Equipe le 5 février.

Gailhaguet a contre-attaqué

"C’est notre quotidien, des affaires, on en reçoit quasiment tous les jours. Là ce qui est important de noter, c’est que ce sont des anciennes championnes donc il faut espérer que ça libère la parole de jeunes championnes qui sont encore sur le circuit parce que malheureusement toutes ces victimes parlent post-carrière. Ce serait bien qu’elle le fasse pendant. Pour justement éviter que ces prédateurs multiplient leurs victimes mais on sait que c’est difficile donc on ne peut pas leur en vouloir d’avoir parlé après", avait indiqué l’ancien rugbyman Sébastien Boueilh, fondateur de "Colosse aux pieds d’argile" et lui-même violé durant son adolescence.

En plein scandale de violences sexuelles dans le patinage français, Gailhaguet a assuré ce mercredi n'avoir jamais couvert aucun cas d'abus dans son sport et a ciblé la ministre des Sports Roxana Maracineanu, qui a appelé à sa démission. "Mme la ministre ne m'a pas entendu, elle est drapée dans ses certitudes", a-t-il notamment lâché, dénonçant "une ministre moralisatrice et des opportunistes de circonstances que l'on n'a pas vus dans les patinoires depuis 10 ans".

RR