RMC Sport

Boxe: Fulton bat Figueroa et devient champion du monde WBC-WBO des super-coqs

A l’issue d’un combat très disputé samedi au Park MGM de Las Vegas, l’Américain Stephen Fulton a battu aux points son compatriote Brandon Figueroa dans le choc d’unification des ceintures WBC-WBO des super-coqs. Une victoire contestée par le boxeur texan.

C’était un combat que les fans de boxe attendaient depuis longtemps et qui a tenu toutes ses promesses. L’enjeu était important samedi à Las Vegas : l’unification des ceintures mondiales WBC et WBO. Qui de Stephen Fulton ou de Brandon Figueroa allait devenir le nouveau roi des super-coqs ? Le suspense aura duré jusqu’au bout des 12 rounds très disputés. Mais à l'heure de la décision finale, les arbitres ont finalement choisi Stephen Fulton sur décision unanime, deux juges ayant rendu des cartes de 116-112 pour lui, le troisième juge ayant rendu une carte de 114-114.

L’Américain de 27 ans a dominé son compatriote et s’adjuge donc les titres WBC et WBO de sa catégorie. Il reste aussi invaincu avec 20 victoires au compteur. "Je ne m’attendais pas à ce qu’il gagne ce combat, s’est exclamé John Dovi, consultant pour RMC Sport1, diffuseur du combat. Il m’a impressionné. Avec le manque puissance, il a fait ce qu’il fallait faire." C'est la première défaite en carrière de Brandon Figueroa, 24 ans, qui défendait son titre WBC (22 victoires, 1 nul).

Figueroa : "Peut-être été le plus grand vol de l'année"

Cette victoire, loin d’être nette, a été vivement contestée par le Texan sur le ring. "C'est peut-être été le plus grand vol de l'année ! Je t’ai frappé 5 ou six fois, tu es sûr d’avoir gagné" a-t-il lâché à l’adresse de Fulton qui lui a répondu : "C’était un combat serré, pour moi j’ai gagné." Fulton a ensuite proposé à son adversaire une revanche que Figueroa a d'abord accepté avant d'être un peu moins convaincu, déçu par la décision des juges. Enfin si Figueroa assure avoir "mis la pression pendant tout le combat", Fulton, lui, n’en démord pas : "J’ai touché pas mal de coup très cleans. Lui envoyait des coups que je bloquais. C’était une vraie guerre." Une guerre qu'il a gagnée.

ABr