RMC Sport

Boxe: Wilder et Ortiz vont aussi combattre pour la fille de "King Kong"

Deontay Wilder et Luis Ortiz

Deontay Wilder et Luis Ortiz - AFP

La ceinture de champion WBC des poids lourds ne sera pas le seul enjeu du combat de boxe très attendu entre Deontay Wilder et Luis Ortiz ce samedi soir à Las Vegas. Car si l’Américain a accepté d'accorder une revanche à celui qu’on surnomme King Kong, c’est aussi pour l’aider à soigner sa fille, atteinte d’une maladie rare de la peau.

Les fans de boxe attendent cette revanche depuis un an et demi. En mars 2018, Deontay Wilder dominait le Cubain Luis Ortiz à l’issue d’un combat énorme. Dans la nuit de samedi à dimanche, "Bronze Bomber" et "King Kong", leurs surnoms respectifs, remonteront à nouveau sur le ring, à Las Vegas, pour des retrouvailles qui sentent la poudre. L’enjeu? Rien moins que la ceinture mondiale WBC des lourds, propriété de Wilder, invaincu en 42 combats. Mais pas seulement…

Si les deux boxeurs savent très bien bomber le torse, ils se vouent un profond respect. "Ortiz est un des meilleurs boxeurs au monde" juge l’Américain. "Wilder est le meilleur poids lourd de cette décennie et jusqu'à ce que quelqu'un le batte, il le restera", estime Ortiz. Le courant passe bien entre les deux hommes. Pas surprenant. Malgré leur gloire sur le ring, ils partagent la douleur d’être père d'un enfant malade. Naieya, la fille de Deontay Wilder, souffre depuis sa naissance d’un spina-bifida, une malformation de la moelle épinière qui l’a longtemps empêchée de marcher.

Wilder: "Cela demande beaucoup d’argent"

Pour Luis Ortiz, le combat pour sa fille est loin d'être terminée. Agée de 11 ans, Lismercedes, souffre d’une maladie très rare de la peau. Avec sa femme, le boxeur a quitté Cuba il y a dix ans. Direction les Etats-Unis et la Floride. Ortiz rêve de faire carrière dans la boxe afin de financer un traitement. "A Cuba, il n’y avait aucun espoir", glisse-t-il.

Dix ans plus tard, "King Kong" est désormais optimiste. A 40 ans, ce combat est l'une des dernières opportunités de sa carrière pour toucher le jackpot. Grâce à Deontay Wilder, il pourra compter les millions de dollars pour entretenir la lumière. Quel que soit le résultat. "Je sais personnellement à quel point c’est difficile s’occuper d’un enfant qui a un handicap, souligne le champion WBC à Dazn. Cela demande beaucoup d’argent. Il y a beaucoup de soins. J’ai aussi un enfant qui est dans la même situation alors laissez-moi aider mon frère. Puisque j’ai l’occasion de lui venir en aide, je me dois de le faire."

>> Les podcasts du RMC Fighter Club

ABr