RMC Sport

Boxe: Yoka s'agace de la "même vanne" sur ses adversaires "vigiles de supermarché"

Dans un entretien à L'Équipe ce vendredi, Tony Yoka revient sur les critiques reçues sur les réseaux sociaux depuis ses combats professionnels. Le boxeur de 29 ans s'agace vivement de "la même vanne depuis quatre ans", qui prétend que le Français affronte surtout des "vigiles de supermarché".

"Joshua? Mais moi, je le boxe tous les jours, Joshua"... La déclaration signée Tony Yoka ce vendredi, dans un entretien à L'Équipe, est une nouvelle preuve des ambitions du boxeur de 29 ans, champion olympique des super-lourds en 2016. Si son combat contre Martin Bakole, prévu en janvier, a été reporté, ce qui le "dégoûte", Yoka se dit prêt en 2022 à affronter jusqu'à des adversaires du niveau du top 5 mondial.

Interrogé sur les critiques qu'il peut lire sur les réseaux sociaux, notamment sur le pedigree de ses anciens adversaires, Tony Yoka se montre percutant. "Ces mecs-là en sont restés à Travis Clark, mon premier adversaire, qui était 300e mondial sur plus de 1.200 poids lourds reportoriés. Désormais je suis en passe d'affronter Martin Bakole, 17e mondial. Je progresse et ces gens des réseaux sociaux, cachés derrière un pseudo, je ne les calcule plus", confesse Tony Toka.

"Le grand public ne connaît pas la boxe"

"Ce sont des ignorants, assène-t-il aussi. En tennis, dès qu'un Français approche du top 100 mondial, on en fait le nouveau crack. Moi, le top 100, j'y suis depuis mon deuxième combat. En France, le grand public ne connaît pas la boxe, c'est tout juste si les gens parviennent à citer trois-quatre noms de boxeurs actuels Beaucoup parlent mal, cachés derrière Internet. Ils jugent sur l'apparence physique sans rien connaître de la boxe."

Initialement, Tony Yoka devait affronter Carlos Takam en décembre, qui s'est finalement blessé. Puis, son combat contre Bakole a été reporté à une date inconnue en raison de la jauge sanitaire, qui ne permet pas aux organisateurs de faire recette. "Les mecs qui disent que je boxe des vigiles de supermarché sont des bobos qui n'ont pas actualisé leurs fichiers, taille Tony Yoka. C'est toujours la même vanne depuis quatre ans. Quant aux vigiles, j'ai du respect pour eux. Mon père, après sa carrière de boxeur, l'a été."

Dans un entretien récent avec RMC Sport, Anthony Joshua montrait lui son respect pour Anthony Yoka, prêt à le "combattre n'importe quand". "Tony Yoka est champion olympique des amateurs. Et si vous avez atteint le sommet chez les amateurs, vous avez le potentiel pour atteindre le sommet chez les professionnels. Sans ce pedigree chez les amateurs, vous ne serez jamais un professionnel au sommet, notait le boxeur britannique. Vous devez passer par ce système pour être au top. Yoka a donc fait la moitié ou les trois-quarts du chemin."

GL