RMC Sport

UFC: Adesanya au bout de l’ennui, Zhang au bout du show

La Chinoise Zhang Weili est parvenue à conserver son titre des poids pailles au bout d’un duel spectaculaire face à la Polonaise Joanna Jedrzejczyk dans la nuit de samedi à dimanche lors de l’UFC 248 à Las Vegas. L’autre combat tant attendu de la nuit s’est révélé décevant mais a vu Israel Adesanya conserver son titre des poids moyens face à Yoel Romero.

Les deux derniers combats d’Israel Adesanya avaient offert des formidables moments dans l’octogone face à Kelvin Gastelum et Robert Whittaker. Mais lors de l’UFC 248 (diffusé sur RMC Sport4), le champion des poids moyens a offert une piètre performance contre Yoel Romero. Il faut bien l’avouer, le Cubain n’a pas proposé grand-chose lors de ce duel disputé à Las Vegas dans la nuit de samedi à dimanche.

Trop peu en tout cas pour détrôner le Nigérian naturalisé Néo-Zélandais."Les gens avaient payé pour voir un vrai combat, pas pour cette mer…", a lâché le challenger déçu autant par le contenu que par l’issue de ce duel.

Israel Adesanya a conservé sa ceinture au bout de cinq rounds décevants et reste invaincu après 19 combats après cette victoire par décision unanime (48-47, 48-47, 49-46). Accueilli par les huées du public au moment d’analyser son combat, le champion de 30 ans a simplement lancé: "J’ai fait ce que j’avais à faire. Il a joué un jeu et il a perdu." Non sans oublier de lancer un défi à Paulo Costa, son principal rival.

Weili et Jedrzejczyk ont assuré

La déception du co-main event masculin est d’autant plus importante que l’affrontement précédent entre la Chinoise Zhang Weili et la Polonaise Joanna Jedrzejczyk a, lui, tenu toutes ses promesses.

Là encore, ce duel pour la ceinture des pailles de Weili est allé au bout des cinq reprises. Mais contrairement à la purge Adesanya-Romero, les deux combattantes ont offert un superbe spectacle et la championne a conservé son titre par décision partagée (47-48, 48-47, 48-47).

Dès le premier round, Jedrzejczyk a tenté de mettre du rythme et d’enchaîner les coups alors que la championne lui a répondu par des frappes puissantes. Voilà qui a donné le ton et les deux adversaires n’ont plus jamais levé le pied.

Plus vive et plus mobile Joanna Jedrzejczyk a brillé mais c’est bien Zhang Weili qui a fait le plus mal sur ses enchaînements. Au bout d’un énorme combat, les stigmates bien présents sur les visages des deux rivales, le public s’est enflammé pour un duel qui aura finalement été le plus beau combat de la soirée.

Jean-Guy Lebreton