RMC Sport

VIDEO. Conor McGregor en garde à vue après un énorme pétage de plombs

McGregor

McGregor - AFP

Difficile de savoir ce qui est passé par la tête de Conor McGregor au Barclays Center de Brooklyn. Entré dans une colère folle après une conférence de presse, le combattant irlandais a notamment jeté une barrière de sécurité sur un bus. Il a été placé en garde à vue.

C'est un pétage de plomb en règle. Comme le relate ESPN, Conor McGregor a semé le chaos ce jeudi au Barclays Center de Brooklyn lors d'un événement consacré aux médias en marge de l'UFC 223. Sur des vidéos postées sur des réseaux sociaux, l'Irlandais de 29 ans apparaît en train de jeter des projectiles, notamment une grille et une poubelle, sur un bus où figuraient des combattants et leur entourage.

Une attitude "dégueulasse"

Selon ESPN, le président de l'UFC, Dana White, a annoncé aux journalistes présents sur place qu'un mandat d'arrestation avait été lancé à l'encontre de McGregor après son dérapage. "C'est la chose la plus dégueulasse qui soit jamais arrivée dans l'histoire de l'UFC", a déclaré Dana White, qui a assuré que McGregor et un groupe d'une vingtaine de personnes s'en étaient pris à plusieurs bus.

McGregor a finalement été placé en garde à vue à New York et devrait être poursuivi pour voie de fait. 

McGregor aurait notamment cherché à s'en prendre au combattant russe Khabib Nurmagomedov, possiblement présent dans l'un de ses bus et que l'Irlandais a taclé publiquement à plusieurs reprises par le passé. "Ces imbéciles se retirent encore plus souvent que moi je retire ma queue", avait-il ainsi écrit lundi sur Twitter pour dénoncer les forfaits à répétition pour cause de blessures de nombreux combattants, dont Nurmagomedov, ces dernières semaines.

McGregor devait justement affronter samedi le vainqueur d'un combat entre l'Américain Tony Ferguson et Nurmagomedov, mais Ferguson a décidé de renoncer et Nurmagomedov n'affrontera donc pas McGregor.

VIDEO - L'actu Sport.Net du 5 avril 2018

RR