RMC Sport

Federer "rêve" de vingt titres en Grand Chelem

Roger Federer

Roger Federer - AFP

Roger Federer, vainqueur ce lundi de Benoît Paire à Dubaï un mois après son succès à l’Open d’Australie, a assuré dans les colonnes de L’Equipe qu’il avait encore de l’appétit. S’offrir encore deux tournois du Grand Chelem pour atteindre la barre des vingt, trotte dans la tête du Suisse de 35 ans.

Roger Federer en a encore sous la pédale. Pour son retour sur les courts après sa victoire à l’Open d’Australie, le Suisse n’a fait qu’une bouchée d’un Benoît Paire touché au talon droit (6-1, 6-3), au premier tour à Dubaï. Dans les colonnes de L’Equipe, le n°10 mondial est ensuite revenu sur son contrat jusqu’en 2019 avec le tournoi de Bâle.

A lire aussi >> Roger Federer sur les courts jusqu'en 2019 ?

« Ça permet au tournoi comme à moi de planifier, lance Federer. J’essaie d’annoncer assez tôt les tournois dans lesquels je vais jouer pour que les fans puissent me voir. Ça répond aussi à ceux qui pensaient qu’après l’Open d’Australie, je partirai sur mon cheval au coucher de soleil, ce n’est pas le cas (rires). »

A lire aussi >> Open d’Australie, en vidéo : les grands moments de la magique finale Federer-Nadal

« J’ai toujours une chance à Wimbledon et l’US Open »

Le Suisse de 35 ans, qui compte 18 titres du Grand Chelem à son palmarès, ne s’interdit pas de triompher de nouveau : « Je sais que Roland-Garros, ça sera difficile parce qu’il faudrait travailler très dur lors de la saison sur terre pour être parfaitement prêt pour le "French". Et encore, c’est sans garantie. Je dois me poser la question : "Combien de tournois je suis prêt à jouer sur terre pour Roland-Garros ?" Wimbledon et l’US Open, j’ai toujours une chance si je joue bien et que je suis en bonne santé avec la rapidité des courts. Vingt titres, c’est un rêve, pourquoi pas ? Mais ma meilleure chance est clairement à Wimbledon. »

dossier :

Roger Federer

JBi