RMC Sport

Pouille répond à la charge de Giudicelli

Lucas Pouille

Lucas Pouille - AFP

Suite au triste bilan tricolore masculin à Roland-Garros, le nouveau président de la FFT Bernard Giudicelli n’avait pas hésité à critiquer les joueurs, dont Lucas Pouille, au micro de RMC. Le 15e joueur mondial lui a répondu ce dimanche. Sans en rajouter.

Aucun Français en quart de finale porte d’Auteuil cette année, on n’avait plus vu ça depuis 2010. Echaudé par ce triste bilan, Bernard Giudicelli, élu à la présidence de la FFT en février dernier, n’avait pas hésité à hausser le ton à l’issue de la quinzaine parisienne, ciblant particulièrement un joueur, Lucas Pouille, sorti au 3e tour par l’Espagnol Ramos-Vinolas en cinq sets.

A lire aussi >> Roland-Garros: le président de la FFT, Bernard Giudicelli, charge les joueurs français

Pour expliquer sa défaite, Pouille avait confié n’avoir pas su dompter son stress. "Ce qu’il a manqué aux Français pour aller plus loin, c’est la grinta, avait tancé Giudicelli au micro de RMC. Quand un coach dit qu’un joueur peut passer huit heures sur les courts sous 45° et qu’il a des crampes au quatrième, c’est qu’il y a un problème."

"C’était la première personne à me brosser dans le sens du poil" 

Pouille, 15e joueur mondial, lui a répondu ce dimanche, à la veille du lancement de Wimbledon. Agacé, il n’a pas voulu ajouter à la polémique. "Cette personne, c’était la première à me brosser dans le sens du poil aussi, a ainsi réagi Pouille. Je n’ai jamais voulu rebondir sur ce qui a été dit. C’est un truc qui doit se passer en interne. J’étais honnête. Je n’allais pas le cacher, je n’allais pas dire que j’étais blessé et que j’avais perdu à cause de ça. J’avais eu du mal à gérer ce stress, ce qui m’a causé ces crampes. Je suis encore jeune, je dois apprendre. J’ai déjà enchaîné trois matchs en cinq sets sans avoir de crampes. A ce moment-là, on ne disait pas qu’il y avait aucun problème. Des gens qui parlent, y en a tellement que ça me passe un peu au-dessus."

A lire aussi >> Giudicelli: "Les jeunes doivent apprendre ce que veut dire le respect, l’honneur"

A voir aussi >> Pouille : "Je me sens plus fort que les autres années"

VIDEO. Pouille : "La tension et le stress m’ont donné des crampes"

Propos recueillis par E.S