RMC Sport

Coupe Davis – Courteau: "La victoire sera au bout si les mecs bossent bien"

Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga

Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga - AFP

L’équipe de France affronte le Canada le week-end prochain, pour le premier tour de Coupe Davis. Invité de Direct Laporte ce dimanche, Loïc Courteau, nouvel entraîneur des Bleus depuis la nomination de Yannick Noah au poste de capitaine, estime que l’ambiance est bonne malgré les polémiques des dernières semaines.

Loïc Courteau, comment se passe la préparation de ce premier tour de Coupe Davis ? Les joueurs seront-ils prêts ?

C’est un luxe d’avoir autant de temps pour préparer une rencontre de Coupe Davis, vu le calendrier chargé des joueurs, qui ont tous des compétitions à droite à gauche. On est tous très contents de se retrouver tôt : c’est un nouveau staff, un nouveau challenge. On a besoin de se connaitre, de se comprendre, d’aller au fond des choses. Surtout qu’il y a eu quelques années un peu difficiles.

Quelle est la différence entre le capitaine, Yannick Noah, et l’entraineur que vous êtes ?

On est trois dans le staff avec Cédric Pioline. Lui et Yannick ont un œil d’expérience par rapport à leurs résultats en carrière : ils ont gagné la Coupe Davis en tant que joueur et capitaine, ils ont fait et gagné des finales de Grand Chelem. Ils ont vraiment une expérience de très haut niveau que je n’ai jamais eue. Moi, j’apporte le complément avec une expérience technique d’entraineur. Ce qui fait un bon mélange, je pense. Le capitaine, c’est celui qui est sur la chaise et qui va aiguiller les joueurs tout au long du match. Moi, je prépare avant.

Les polémiques autour du choix de la Guadeloupe ont animé l’avant-rassemblement. Tout est rentré dans l’ordre ?

C’est pour ça que c’est un luxe de les avoir tôt : on a pu beaucoup parlé. Notre travail ne consiste pas uniquement à faire des entrainements. On a besoin d’échanger, de connaitre les joueurs, de les laisser parler pour qu’ils vident un peu leur sac. Là, il y a une bonne ambiance, on essaie de tout faire pour, et pour qu’ils se préparent le mieux possible. La victoire sera au bout si les mecs bossent bien. On est intransigeants sur le travail. L’ambiance est en train de se former mais pour le moment, ça se passe bien.

Savez-vous déjà quels seront les joueurs alignés ?

Prime à la forme du moment ou à l’expérience ? C’est la politique des deux ! On a à la fois besoin d’expérience et d’hommes en forme. C’est là que l’expérience de Yannick (Noah) est importante. Sa réflexion est simple : il va mettre sur le court les deux joueurs susceptibles de remporter les deux points. Ça va se décider vite : je pense que Yannick annoncera aux joueurs mardi ou mercredi qui jouera le vendredi.

Un mot sur le Canada, qui pourrait être privé de Milos Raonic…

On se prépare à gagner avec ou sans lui. On se concentre sur la préparation. Ce qu’on veut c’est gagner, peu importe qui sera en face.