RMC Sport

Coupe Davis: le coup de gueule des capitaines d'équipe, dont Grosjean

La phase de groupes de la Coupe Davis commence ce jeudi pour l'équipe de France de Sébastien Grosjean, qui affrontera la République Tchèque. L'ensemble des capitaines de la poule C, où se trouve aussi la Grande-Bretagne, a protesté contre le choix de garder Innsbruck en tant que ville-hôte, en Autriche, qui imposera un huis clos pour les rencontres.

La traditionnelle conférence de presse en anglais des capitaines de Coupe Davis a eu lieu ce mercredi ce matin, avant le début des rencontres du groupe C à Innsbruck, en Autriche. Après avoir répondu à une question sur les 20 ans de la victoire à Melbourne et avoir rappelé la magie "de l'ancien format avec le home and away", Sébastien Grosjean, capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, a déploré le fait que la phase de groupes de la phase finale 2021 à Innsbruck se joue sans public.

Ce jeudi, l'équipe de France entrera en lice face à la République Tchèque. Ce seront Arthur Rinderknech (58e mondial), Adrian Mannarino (71e), Richard Gasquet (86e) Nicolas Mahut (5e en double) et Pierre-Hugues Herbert (8e en double) qui défendront les couleurs des Bleus.

"Ce sera une atmosphère difficile avec le huis clos qui est imposé. Même sur le banc, les gars devront porter le masque. Après les joueurs vont devoir trouver de l'énergie autrement que par le public, mais ils ont déjà connu ça lors de la reprise du circuit aux Etats-Unis l'année dernière, a indiqué Sébastien Grosjean. On doit faire un vrai effort collectif, s'adapter à la situation et on fera de notre mieux pour aller à Madrid".  

Le capitaine britannique remet le format en cause

De son côté, le capitaine tchèque, Jaroslav Navratil, a regretté le maintien des poules à Innsbruck: "Ce n'est pas la meilleure situation pour les joueurs mais on doit accepter les règles. Aujourd'hui c'est mieux d'être à Madrid ou Turin car vous savez le COVID est présent partout et c'est dangereux pour tout le monde, a commenté Navratil. Mais si l'organisation avait réparti ce groupe dans les autres à Turin et Madrid, cela aurait été très bien et beaucoup plus équitable"

En fin de conférence de presse, le capitaine britannique, Leon Smith, a relancé le débat autour d'un nouveau changement de formule de la Coupe Davis. "Cela fait longtemps que l'on parle de l'avenir de la Coupe Davis. Et je ne pense pas que le format actuel soit le meilleur, a lancé Davis. Quand on sonde les joueurs et les capitaines, tout ceux qui ont gagné la Coupe Davis, cette compétition a eu très grande importance dans leur carrière. L'histoire qu'elle représente aussi. On ne peut évidemment pas contrôler ce qui se passe ici, mais on peut agir sur le futur. Les joueurs membres du Top 10, les capitaines, l'atmosphère, l'environnement tout ça c'est tellement important pour une compétition comme celle-là, le format du home away aussi avec les stades pleins. Il faut voir ce qui est le mieux pour les joueurs, les choses à changer. Je pense qu'une période de concertation va s'ouvrir et que l'ITF et Kosmos vont réussir à trouver ce qui est le plus adapté par rapport au calendrier."

Le vainqueur de chacune des six poules de trois, ainsi que les deux meilleurs deuxièmes, joueront les quarts de finale. Les Bleus commenceront ce jeudi, à 16 heures, face à la République Tchèuqe, dans un groupe avec la Grande-Bretagne.

GL avec Anthony Rech