RMC Sport

France-Serbie: Tsonga annonce qu’il est disponible

Jo-Wilfried Tsonga a annoncé ce dimanche sa disponibilité pour la demi-finale de Coupe Davis entre l’équipe de France et la Serbie, du 15 au 17 septembre. Un renfort potentiel de poids pour les Bleus.

L’équipe de France de Coupe Davis aura peut-être un renfort de poids pour la demi-finale contre la Serbie. Jo-Wilfried Tsonga a annoncé ce dimanche être disponible pour le rendez-vous, du 15 au 17 septembre. Le Français le mieux classé à l'ATP (10e) a lu une lettre devant les médias à Monte-Carlo, avant le début du Masters 1000 sur la terre battue de la Principauté, pour expliquer la situation. 

Le Manceau, devenu papa fin mars, ne devait initialement pas participer à la campagne 2017 de Coupe Davis. Finalement, en dépit de son rôle de témoin pour le mariage d'un ami le même week-end, Jo-Wilfried Tsonga pourra bien être sur les courts dans cinq mois. Peut-être face à Novak Djokovic.

Benneteau >> "L’équipe de France est meilleure avec Tsonga"

"Je n'en veux à personne, je regrette juste ces approximations et ces prises de parole intempestives"

"Trois jours après sa naissance, alors que mon fils est sous assistance respiratoire, Yannick m'appelle pour savoir si je suis dispo pour la rencontre contre la Grande-Bretagne, explique Jo-Wilfried Tsonga dans sa lettre. Evidemment, je refuse pour rester auprès de ma famille. J'ai pu lire que les absents ont toujours tort mais je ne pense pas avoir eu tort. Je lis que le staff de l'équipe de France annonce dans la presse la naissance, alors qu'il est sous assistance. Un peu plus tard, vous annoncez (Yannick Noah d'abord, ndlr) son prénom avec une faute d'orthographe (Sugar au lieu de Shugar)."

"Aujourd'hui, un mois après la naissance de mon enfant et après avoir pris mes marques en tant que papa avec toutes les responsabilités que cela engage, j'annonce être à la disposition de l'équipe de France et de son capitaine pour la réception de la Serbie en septembre. Je suis très attaché à cette compétition. Je n'en veux à personne, je regrette juste ces approximations et ces prises de parole intempestives. Même si le dialogue est logique, j'ai du mal à accepter qu'on puisse passer en force. Si je joue en équipe de France, ce n'est pas parce qu'on m'y oblige mais parce que je l'aime profondément."

Noah veut donner la priorité à ceux qui sont venus

Il reste quand même à attendre la position du capitaine, Yannick Noah, qui avait tenté en vain de récupérer le n°1 français pour le quart contre la Grande-Bretagne. A Rouen, le week-end dernier, il avait adressé un message aux absents. 

"Je ne forcerai personne, mais s’il y a un truc qui est certain, c’est priorité à ceux qui avaient l’état d’esprit qui nous a amené jusqu’en demi-finales. Ça, c’est clair. Il y en a qui ont porté les sacs, qui ont gagné des points, qui ont fait l’effort du calendrier, qui ont été en bonne santé aussi. A valeur égale, voire un petit moins, priorité à ceux qui nous ont amené jusque-là. Ça serait injuste sinon."

A voir aussi >> Coupe Davis: Noah savoure la qualif’ et envoie un message aux absents