RMC Sport

La Coupe Davis, "un objectif principal" pour Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga - AFP

Alors qu’il avait dans un premier temps annoncé qu’il ne disputerait pas la Coupe Davis en 2017, Jo-Wilfried Tsonga sera bien à la disposition des Bleus pour la demi-finale à venir contre la Serbie (15-17 septembre). Le numéro 1 français revient sur ses motivations et sur l’absence de Novak Djokovic.

Yannick Noah et Jo-Wilfried Tsonga ont eu du mal à être sur la même longueur d’onde par rapport à la Coupe Davis cette année. Début 2017, le 12e joueur mondial annonçait à son sélectionneur ne pas participer à la campagne internationale dans l’attente de son premier enfant, avant de finalement se rendre disponible pour le Japon.

Mais Noah avait fait le choix de se passer des services de Tsonga, avant que la situation inverse ne se produise en quarts. "Mon fils est sous assistance respiratoire, Yannick m'appelle et me demande si je suis là contre la Grande-Bretagne. Je refuse pour rester avec ma femme", avait précisé le joueur avant le tournoi de Monte-Carlo. Avant de se déclarer disponible pour la demi-finale contre la Serbie du 15 au 17 septembre prochain à Lille.

A lire aussi >> Wimbledon: comme à Roland-Garros, Tsonga perd après un seul jeu

"J’aime toujours autant jouer au tennis à 32 ans"

Jo-Wilfried Tsonga est revenu sur ses motivations ce jeudi. "Ça fait des années que je fais partie de l’équipe et qu’on court après la Coupe Davis. Evidemment que ça fait partie de mes objectifs principaux. C’est assez palpitant parce que j’ai 32 ans et je me rends compte que j’aime toujours autant jouer au tennis donc c’est cool. C’est clair que si je suis sélectionné, j’aurais à cœur de changer les choses par rapport à notre finale perdue à Lille (contre la Suisse)."

A lire aussi >> France-Serbie: Tsonga annonce qu’il est disponible

L'absence de Djoko? "Une belle épine en moins dans le pied"

D’autant que la France n’aura pas à affronter Novak Djokovic en demi-finale, forfait pour le reste de la saison. "Evidemment que c’est regrettable pour la compétition, mais pour nous je ne pense pas car c’est toujours une épine en moins dans le pied. Ça a été le meilleur joueur du monde pendant des années et l’équipe est un peu moins forte sans lui." En cas de finale, les Bleus affronteront la Belgique ou l’Australie.

A lire aussi >> Jo-Wilfried Tsonga, un papa "avec des étoiles plein les yeux"

VIDEO. France - Serbie: Tsonga annonce qu’il est disponible

D.W avec G.B