RMC Sport

Fed Cup: les coulisses de la victoire de la France contre l’Australie

Deux jours après le triomphe de l’équipe de France de Fed Cup en finale contre l’Australie, la Fédération française a posté une vidéo sur la journée de dimanche, avec notamment l’exploit de Mladenovic contre la numéro 1 mondiale Barty, puis le double décisif.

Samedi soir, la France et l’Australie étaient à égalité (1-1), à l’issue de la première journée de la finale de Fed Cup. Après le premier point apporté par Kristina Mladenovic, contre Ajla Tomljanovic (6-1, 6-1), Caroline Garcia avait ensuite coulé contre la numéro une mondiale, Ashleigh Barty (6-0, 6-0).

Benneteau y a cru jusqu'au bout

Mais le capitaine des Bleues, Julien Benneteau, n’était pas abattu. Bien au contraire, puisqu’il a alors répété plusieurs fois: "On est dans les temps", dans des images dévoilées par la Fédération française de tennis, via Twitter. Cette vidéo montre bien que la désignation des joueuses de simple pour le dimanche, à savoir Mladenovic puis Parmentier, avait été effectuée la veille, tout comme l’éventuel double décisif.

La vidéo reprend ensuite avec les premières images du dimanche matin, lorsque les joueuses se sont préparées, avant d'aller à la RAC Arena de Perth. Kristina Mladenovic était alors particulièrement déterminée, n’hésitant pas à lâcher un "J’ai envie d’aller la battre. Barty ou pas…" Ce qu’elle finira donc par faire (2-6, 6-4, 7-6 (1)).

Durant la rencontre, Caroline Garcia et Pauline Parmentier sont rentrées aux vestiaires, histoire certainement que les plans de l’équipe de France ne soient pas dévoilés trop tôt.

Derrière, Parmentier a chuté contre Tomljanovic (6-4, 7-5), alors que Garcia et Mladenovic commençaient déjà à parler de leur double, dans les vestiaires. Les deux paires de double se sont échauffées côte à côte, avant de rentrer ensuite sur le court, pour en découdre.

La suite, tout le monde la connaît. Ce sont bien les Françaises (6-4, 6-3) qui ont ensuite brandi la coupe et fait la fête jusqu’au bout de la nuit, sur l’air de l’inévitable "ramenez la Coupe à la maison" de Vegedream.

MM