RMC Sport

Gasquet pas motivé par la nouvelle formule de la Coupe Davis: "Ça m’étonnerait que j’y aille"

Richard Gasquet

Richard Gasquet - AFP

Comme Yannick Noah ou Lucas Pouille, Richard Gasquet n'est pas du tout emballé par la nouvelle formule annoncée de la Coupe Davis, qui devrait devenir une compétition d'une semaine à partir de 2019. Pour le Français, ce projet est "extrême".

La réforme de la Coupe Davis est loin de faire l’unanimité. Et après Julien Benneteau, Yannick Noah et Lucas Pouille, entre autres, c’est au tour de Richard Gasquet de tacler le projet de la Fédération internationale. Dans un entretien accordé au Monde, le Biterrois a laissé entendre qu’il ne participerait pas à la nouvelle monture de la Coupe Davis, qui devrait prendre la forme d’une mini-Coupe du monde d’une semaine à partir de 2019.

"Partir disputer la Coupe Davis en Asie, trois semaines après Bercy en fin de saison, je m’y vois pas du tout pour l’instant. Ça m’étonnerait que j’y aille. Tu tues quelque chose en arrêtant les matchs à domicile", a expliqué Gasquet, loin d’être convaincu par une issue qu’il juge radicale.

Un "projet extrême"

"C’est une atmosphère unique et on va la perdre. Depuis dix ans, on dit "il faut réformer", mais on ne réforme rien. Et là ce projet extrême arrive, justement parce qu’on a été faible et qu’on n’a rien changé", a-t-il détaillé, avant d’expliquer ce qu’il aurait aimé voir être mis en place.

"Je pense qu’organiser la compétition tous les deux ans aurait été une bonne solution. Pour les meilleurs joueurs, ça devenait impossible de dégager quatre semaines par an dans le calendrier si tu allais en finale", a avancé Gasquet, qui n’a pas encore eu l’occasion d’aborder la question avec Bernard Giudicelli, le président de la Fédération française, qui a apporté son soutien à la réforme.

"Je reviens de blessure. J’étais surtout préoccupé par l’idée de bien me soigner. Mais si j’en ai l’occasion prochainement, je lui en parlerai", a promis Gasquet, tombeur mardi de Jérémy Chardy (6-4, 7-6) au deuxième tour du Masters 1000 de Monte-Carlo. Il sera opposé au prochain tour à l'Argentin Diego Schwartzman.

A lire aussi >> Benoît Paire songe à faire une pause jusqu'à Roland-Garros ou Wimbledon: "Je suis très usé"

VIDEO - Fed Cup : Mladenovic, Parmentier et Hesse pour les demies

RR