RMC Sport

Coupe Davis: Noah promet de se battre contre la réforme "scandaleuse"

L’équipe de France s’est qualifiée ce dimanche pour les demi-finales de la Coupe Davis grâce sa victoire en Italie. Après la rencontre, Yannick Noah a fustigé la réforme de la compétition prévue par la Fédération internationale. Le capitaine des Bleus assure même qu’il va lutter pour contrecarrer ce projet.

Yannick Noah est un amoureux de la Coupe Davis. Mais dans sa version classique. Le capitaine de l’équipe de France est farouchement opposé à la réforme portée la Fédération internationale. "On est des passionnés de cette épreuve avec laquelle on a grandi, a rappelé le vainqueur de Roland-Garros 1983, ce dimanche, après la victoire face à l’Italie en quarts de finale. Certains dirigeants sont là depuis peu et ne connaissent peut-être pas leur histoire. Il y a des joueurs aussi, très importants, qui gèrent quasiment le jeu, qui ont peut-être la mémoire courte, ou en tous cas pas de mémoire du tout. Leurs motivations ne sont certainement pas celles de vouloir protéger le jeu. Si demain leur décision scandaleuse passe, ce sera la fin de la Coupe Davis."

Pour éviter cette révolution, appuyée notamment par Gérard Piqué, Noah est prêt à s’investir personnellement, en activant son large réseau. "Ce n'est pas fini. Je suis encore dans le match et je vais essayer de peser du mieux que je peux, assure-t-il. Il semble que la plupart des capitaines engagés dans ces quarts de finale sont de mon avis. La Coupe Davis a été souvent en danger. Aujourd'hui c'est elle, demain ce sera certains tournois du Grand Chelems et puis on jouera tous les tournois en Asie... La Coupe Davis, c'est autre chose. Il y a presque une dimension sociale. Cette épreuve devrait être intouchable pour ceux qui aiment vraiment le tennis."

"Ils ont beaucoup profité du jeu et aujourd’hui, ils en veulent encore plus"

Relancé sur la nécessité de faire évoluer un format vieillissant, Noah a répondu en comparant la situation à celle du football: "Imaginez qu'un joueur de Manchester United, qui gagne 500.000 euros par semaine, décide de ne pas jouer la Coupe du monde. Que va faire la Fifa? Elle va changer la formule? C'est la même chose là. On parle de 7 ou 8 joueurs qui ont donné beaucoup au tennis mais le tennis leur a aussi beaucoup donné. C'est une situation assez extraordinaire. Ils ont beaucoup profité du jeu et aujourd'hui en veulent encore plus. Je pense que c'est trop."

AJ avec AR