RMC Sport

Mahut et Herbert sacrés pour la 2e fois au Masters de double

La paire Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert a remporté ce dimanche le Masters, en dominant en finale duo américano-britannique Rajeev Ram/Joe Salisbury, vainqueurs du dernier US Open, 6-4, 7-6 (7/0). Les Français décrochent ce trophée pour la deuxième fois de leur carrière.

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert se sont imposés pour la deuxième fois au Masters de double ce dimanche, en battant avec autorité en finale le duo américano-britannique Rajeev Ram/Joe Salisbury, vainqueurs du dernier US Open, 6-4, 7-6 (7/0).

Les Français, titulaires de cinq titres en Grand Chelem dont le dernier Roland-Garros, avaient déjà remporté le Masters en double en 2019 à Londres. Ils disputaient leur troisième finale en quatre ans dans cette compétition qui réunit les huit meilleures paires mondiales de la saison.

"C'est beaucoup d'émotions. Ca a été un privilège de jouer avec Nicolas. On a vraiment vécu une semaine exceptionnelle", a renchéri Herbert, 30 ans, associé depuis sept ans à Mahut en double. Les deux hommes rejoueront ensemble la semaine prochaine avec l'équipe de France pour la Coupe Davis (25 novembre-5 décembre). Ils ont connu une deuxième partie de saison particulièrement réussie, malgré leur grosse désillusion aux Jeux olympiques de Tokyo (éliminés dès le premier tour).

Outre leur deuxième titre à Roland-Garros, Mahut et Herbert ont remporté cette année le tournoi du Queen's, sur gazon à Londres, et ont été finalistes du Masters 1000 de Paris. Mahut, associé à Fabrice Martin, a aussi remporté le titre à Anvers.

Revanche

En finale du Masters, Mahut et Herbert ont pris leur revanche sur Raam et Salisbury qui leur avaient infligé leur seule défaite cette semaine, mercredi en phase de poules, malgré deux balles de match en faveur des Tricolores.

Comme lors de la demi-finale face à l'Espagnol Marcel Granollers et l'Argentin Horacio Zeballos, les deux Français n'ont pas une seule fois été inquiétés sur leur service dimanche.

D'entrée de jeu, les deux Tricolores ont parfaitement lancé leur finale, breakant d'entrée leurs adversaires dès le 3e jeu du premier set. Un avantage qu'ils ont su conserver jusqu'à la fin grâce à des mises en jeu impeccables (100% de points gagnés sur leurs premières balles) pour empocher ce premier set en 38 minutes.

La deuxième manche a été un peu plus accrochée et s'est conclue au tie break: Mahut et Herbert l'ont survolé (7/0), ne laissant aucun point à la paire américano-britannique, tombeuse en demi-finale des N.1 mondiaux et champions olympiques, les Croates Nikola Mektic et Mate Pavic.

AFP