RMC Sport

Marion Bartoli avoue un coup de foudre pour un joueur de l'OM, mais ce n'était pas Gignac

Mario Bartoli a démenti avoir eu un coup de foudre pour André-Pierre Gignac, quelques semaines après son titre à Wimbledon en 2013. Invitée des Grandes Gueules sur RMC ce vendredi, l’ancienne championne n’a cependant pas caché son attirance pour un joueur de l’époque.

Non, Marion Bartoli n’est jamais tombée amoureuse d’André-Pierre Gignac. Invitée des Grandes Gueules sur RMC ce vendredi, pour présenter son autobiographie Renaître, l’ancienne tenniswoman a de nouveau démenti les rumeurs du passé. En l'occurrence, une histoire qui remonte à juillet 2013.

A l’époque, l’ancienne joueuse vient tout juste de remporter Wimbledon et s’apprête à annoncer sa retraite sportive (physiquement usée, elle la prendra en août). Sa performance londonienne séduit alors la France, et l’OM, qui via André-Pierre Gignac, l’incite à venir célébrer son titre avec les autres joueurs olympiens*.

"Je suis tombée en arrêt sur l’un des joueurs"

L'ancienne championne ne se fera pas prier longtemps. Elle se souvient précisément du déroulé. "André-Pierre Gignac m’envoie un tweet en me disant, ‘au nom de tous les joueurs de l’OM’, nous vous félicitons pour votre titre à Wimbledon'. Moi, déjà, mes pieds ne touchaient plus terre. Mais une fois que l’OM m’a tweeté, je touchais carrément les étoiles", explique cette grande fan de Marseille.

"Je réponds à Gignac. Le lendemain, l’OM me contacte et me dit ‘nous sommes en stage à Crans Montana (en Suisse), vous pouvez venir passer du temps pendant une journée avec les joueurs de l’OM". "J’étais aux anges et je suis arrivée là en connaissant un tout petit peu André-Pierre Gignac et un tout petit peu Steve Mandanda."

"J'ai devant moi l'homme le plus beau du monde'"

"Et puis, j’ai découvert le reste de l’équipe, poursuit-elle. Et lorsque j’ai découvert le reste de l’équipe, effectivement je suis tombée en arrêt sur l’un des joueurs mais pas André-Pierre Gignac (rires)". L’identité du lauréat ne fuitera pas. "On ne va pas vous le dire… Mais vous pouvez enlever Gignac et Mandanda de la liste des joueurs de l’époque."

Une demie révélation qui ne lève pas le doute. Dans son livre, le récit de cette rencontre est endiablé. "J'ai devant moi l'homme le plus beau du monde. Je ne peux plus parler, lui se marre, les autres me chambrent: 'Ça va, Marion ? On existe nous aussi !'. Je me sens mal. Je n'ai jamais ressenti ça. Foudroyée. Je ne sais pas gérer tout ce qui m'arrive. Il me sourit. Quand il ne me regarde pas, je le dévore, je fonds, je craque. On fait comment quand on croise l'homme de sa vie qui ne sera jamais dans sa vie ?".

*L’effectif de l’OM en 2013-2014

Bracigliano, Samba, Mandanda, Nkoulou, Mendes, Morel, Abergel, S. Diawara, B. Mendy, Fanni, Dja Djédjé, Benoît Cheyrou, N’Doumbou, Osei, Lemina, Romao, Imbula, Valbuena, Gignac, A. Ayew, Thauvin, Payet, Khalifa.

PL