RMC Sport

Federer réclame de la clémence pour Kyrgios

Au cœur d’une nouvelle polémique suite à son pétage de plombs ce jeudi lors du Masters 1000 de Rome, Nick Kyrgios a reçu un soutien de poids. Roger Federer a profité de son passage devant les médias pour prendre la défense de l’Australien et demander qu’il ne soit pas suspendu.

Qualifié pour les quarts de finale du Masters 1000 de Rome ce vendredi, Roger Federer a dû déclarer forfait avant son duel contre le Grec Stefanos Tsitsipas. Selon les informations de RMC Sport, le troisième joueur mondial s’est blessé à la jambe droite en glissant sur des lignes blanches qui venaient d'être arrosées. "Je ne suis pas à 100% au plan physique et après des discussions avec mon équipe, il a été décidé que je ne jouerai pas", a estimé le Suisse via un communiqué diffusé par l’AFP. Ce jeudi soir, le Bâlois de 37 ans était pourtant apparu tout sourire en conférence de presse. L’occasion pour le joueur aux vingt titres du Grand Chelem d’apporter son soutien à Nick Kyrgios.

"Il ne devrait pas être suspendu"

Ce jeudi, l’Australien a craqué lors de son match face à Casper Ruud. Pris d’un accès de colère, l’enfant terrible du tennis mondial a été disqualifié après avoir échangé des mots avec un spectateur et jeté sa chaise au milieu du court. "A titre personnel, je ne pense pas qu'il devrait être suspendu. Il a quitté le terrain. Je ne sais pas, qu'est-ce qu'il a fait? Il a abîmé une chaise? Ce n’est pas suffisant, l’a pourtant défendu face aux médias. Je ne sais pas s'il est en probation ou non par rapport à son truc de Shanghai. Si tel est le cas, vous pourrez peut-être examiner cette question. Mais je ne pense pas qu'il devrait être suspendu."

"Des points supprimés, une amende, je pense que tout cela est assez dur. Il sait qu’il a commis une erreur", a encore estimé le Suisse. Sanctionné d’une amende de 20.000 euros, privé de son prize money romain et victime d’un retrait de 45 points au classement ATP, Nick Kyrgios devrait bien échapper à une suspension supplémentaire.

dossier :

Roger Federer

Jean-Guy LEBRETON avec Eric SALLIOT à Rome