RMC Sport

Noami Osaka compte revenir "probablement bientôt" sur les courts

Absente des courts depuis sa défaite au 3e tour de l'US Open, la Japonaise Naomi Osaka a l'intention de revenir à court terme.

L'ex-n°1 mondiale japonaise Naomi Osaka a expliqué lundi qu'elle serait "probablement bientôt" de retour sur les courts, ressentant à nouveau "l'envie" de rejouer au tennis après plusieurs mois compliqués sur le plan mental.

"Je sais que je vais rejouer", a expliqué la double vainqueure de l'US Open (2018 et 2020) et de l'Open d'Australie (2019 et 2021) dans l'émission "The Shop" diffusée sur la chaîne américaine HBO, avant d'ajouter que son retour se ferait "probablement bientôt", sans plus de précisions.

"J'ai de nouveau cette envie, a-t-elle poursuivi. Ce ne serait pas vraiment important de gagner ou de perdre, je veux juste avoir le plaisir d'être de retour sur le court."

Des problèmes d'anxiété pour Osaka

Naomi Osaka avait déclaré début septembre qu'elle souhaitait "faire une pause pendant un certain temps" après son élimination au 3e tour de l'US Open, suivie d'une conférence de presse où elle avait craqué nerveusement.

Auparavant, elle s'était retirée en cours de tournoi à Roland-Garros et avait fait l'impasse sur Wimbledon, révélant avoir des problèmes d'anxiété, marqués par "plusieurs épisodes dépressifs", dans un message sur Twitter, réseau social où elle est très présente.

La joueuse de 23 ans, désormais n°7 mondiale, a expliqué que ses problèmes étaient exacerbés lorsqu'elle devait se présenter devant les médias après ses rencontres.

"J'adorais la compétition, et simplement être compétitive", a-t-elle glissé. "Si je devais jouer un long match, plus il durait, mieux c'était pour moi."

"J'ai commencé à ressentir récemment que plus c'était long, plus je devenais stressée, mais je devais simplement faire une pause pour aller au fond de moi-même", a continué celle qui a allumé la vasque olympique lors des Jeux de Tokyo en juillet.

La Japonaise n'a toutefois pas précisé si elle comptait être présente à Melbourne en janvier pour défendre son titre conquis en 2021.

LP avec AFP