RMC Sport

Open de Moselle : Tsonga fera sans Monfils

Jo-Wilfried Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga - -

En demi-finales du tournoi messin, Gaël Monfils a été éliminé samedi par Andreas Seppi, (3-6, 6-1, 6-4). Jo-Wilfried Tsonga assure sa place en finale en disposant de Nikolay Davydenko (6-0, 3-6, 6-4).

 Le public lorrain rêvait d’une finale 100% française. Il attendra au moins l’an prochain, et se contentera d’un taux de réussite de 50%. Car si la défaite de Monfils est logique au regard de son retour à la compétition, Tsonga aurait pu lui aussi se faire sortir. Et après son début de match tonitruant face au Russe, une élimination aurait fait tâche. Le meilleur français au classement ATP (7e) balayait la première manche 6 à 0. Mais la suite fut plus compliquée avec une deuxième manche concédée 6-3. La troisième manche décisive, pouvait aussi bien basculer d’un côté comme de l’autre. Heureusement pour les spectateurs messins, et pour le Français, Tsonga assurait l’essentiel : 6-4.

Mais il n’affrontera pas son ami Gaël Monfils en finale. Pour son retour à la compétition, après quatre mois d’absence en raison d’une vilaine blessure à une cuisse, le Parisien a trébuché face au 28e joueur mondial Andreas Seppi, (3-6, 6-1, 6-4). Parcours plus qu’honorable, mais Monfils, à l’issue de la rencontre, déclarait être « forcément déçu ». Les raisons de cet accroc ? « Il m’a manqué un peu plus de jus, de réussite, un peu de tout, de toute façon. Il fallait s’y attendre », concède-t-il. Le 44e joueur à l’ATP marquait quand même le coup « car il y a eu des périodes dans le match où j’ai vraiment bien joué. Je suis déçu de ne pas avoir pu garder cette constance. Le point positif, c’est d’être bien physiquement, je me suis fait plaisir. Ça faisait longtemps. »

Un neuvième titre pour Tsonga ?

La suite de son programme ? La Thaïlande. Car pour lui le plus dure recommence. « J’espère retrouver mes marques un peu avant la fin de l’année, revoyager, enchainer les tournois à droite à gauche, ainsi que les victoires et pourquoi pas prétendre à des titres. Je pars à Bangkok demain, la semaine d’après, c’est Tokyo… Après un arrêt comme le mien (ndlr : 4 mois), le corps n’est plus habitué à ces rythmes. »

Pour Jo-Wilfried Tsonga, il s’agira d’enlever un neuvième titre en simple dans sa carrière devant un public acquis à sa cause. « Ça viendrait confirmer ma bonne saison, avec mon titre à Doha et de bons résultats sur les grands chelems. C’est peut être la meilleure saison de ma carrière. » On attend la confirmation avec impatience contre Andreas Seppi pour conserver un titre enlevé l’année dernière.

dossier :

Gaël Monfils

Jean Rioufol avec ES à Metz