RMC Sport

Pourquoi il faut encore croire en Federer

-

- - AFP

Roger Federer ne retrouvera pas les courts avant 2017. Le Suisse préfère laisser son corps se reposer, pour mieux revenir l’année prochaine. La nouvelle pourrait inquiéter mais plusieurs arguments laissent penser qu’il reviendra en forme sur les courts. Et régalera encore ses fans inquiets.

Roger Federer est l’élégance. Jusque sur les réseaux sociaux. Pour annoncer son forfait pour le reste de la saison, il aurait pu se fendre de quelques 140 caractères. Non, le recordman de titres en Grand Chelem (17) a préféré parler directement à ses suiveursQuasiment pour s’excuser auprès de ses "chers fans."

Le multiple recordman sera reposé en 2017

Le Suisse ne sera donc pas au rendez-vous de Rio. Il ne disputera pas l’US Open non plus. On ne le reverra pas sur un court avant l’année prochaine. Mais on a déjà hâte. Car, en prenant la décision de laisser son corps "se reposer" pour "revenir plus fort", Federer est plein de promesses. Et loin d’être terminé.

Alors, c’est vrai, le tennisman de 34 ans ne retrouvera jamais la place de numéro un mondial. Mais ce n’est plus là qu’il est attendu. Le Suisse a déjà passé 302 semaines à cette place (un record, forcément). En prenant "le temps de récupérer totalement", le multiple recordman veut surtout revenir avec fraîcheur.

>> A lire aussi : Tennis : Roger Federer manquera les JO 2016 et l'US Open

Pas si loin de son 18e titre en Grand Chelem

Et, finalement, à y regarder de plus près, le virtuose n’est pas si loin des meilleurs. Lors de ses quatre dernières participations en Grand Chelem, il s’est hissé à deux reprises en finale et deux fois en demi-finale. Alors, lorsqu’il reviendra jouer son tennis en 2017, il fera bien partie des favoris. Pour qu’il accroche au moins un dernier titre du Grand Chelem.

Surtout, et cela doit être un regret pour celui qui a (presque) tout gagné, il sera motivé par ce forfait aux Jeux Olympiques. Le vainqueur de la Coupe Davis 2014 n’aura "que" partagé cette breloque en or (2008, avec Stan Wawrinka). En simple, elle se sera refusée à lui. Mais cet été, les fans de tennis devant leur écran pour le tournoi olympique n’auront qu’une pensée : "Quand est-ce que revient Federer déjà ?" La marque des champions.

>> A lire aussi : Monfils frise la correctionnelle... et triomphe à Washington

la rédaction