RMC Sport

Covid: Maracineanu détaille les mesures pour Roland-Garros et le Tour de France

Invitée ce vendredi matin sur France Info, la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, est revenue sur les conditions du retour progressif du public dans les enceintes sportives. Elle a notamment fait le point sur Roland-Garros et le Tour de France.

Il n'est pas toujours facile de s’y retrouver avec ces histoires de jauges et de couvre-feu. Alors que le nombre de cas positifs au Covid-19 continue de diminuer en France, le retour progressif du public dans les enceintes sportives devient désormais une réalité. Roland-Garros sera l’un des premiers grands événements à pouvoir enfin accueillir des spectateurs du 30 mai au 13 juin. Mais quid du couvre-feu qui passera de 21 à 23h le 9 juin ?

Roland-Garros : pas de dérogation en vue pour le couvre-feu

"Pour le moment, on n’étudie pas de dérogation pour les couvre-feux, a déclaré Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux Sports, ce vendredi sur les ondes de France Info. Les règles ont été éditées de la même manière, que ce soit pour la culture ou pour le sport. Il faut que tout le monde soit à la maison à ces horaires-là. C’est pour ça qu’on essaye de déplacer les matchs. Ce n'est pas toujours simple. Les matchs, eux, continuent. En général, il n’y a pas de match qui va commencer avec du public si jamais il va déborder sur le huis clos. Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer."

L’ancienne nageuse a ajouté que le pass sanitaire sera demandé au-dessus de 1.000 personnes. "A Roland-Garros, c’est spécial car il y a six enceintes différentes. On ira jusqu’au plafond des 1.000 pour chacune des six enceintes."

Tour de France: vers une jauge au départ et à l'arrivée des étapes

Roxana Maracineanu s’est aussi exprimée au sujet du Tour de France, qui débute le 21 juin. L’occasion de confirmer qu’il y aura bel et bien des spectateurs sur le bord des routes de la Grande Boucle. "Nous sommes en train de travailler sur le protocole. Il va falloir qu’on regarde l’évolution sanitaire. Il y aura du monde. Les limitations se réfléchissent sur les zones de départs et d’arrivées", a indiqué la ministre déléguée aux Sports.

ABr