RMC Sport

Roland-Garros: Ferro éliminée, plus aucun Français dans le tournoi

Fiona Ferro a été dominée (2-6, 6-2, 6-1) par l’Américaine Sofia Kenin ce lundi, en huitièmes de finale du tournoi de Roland-Garros. Il n’y a donc plus aucun Français dans le tournoi.

Il n’y aura pas de joueurs français en quarts de finale du tournoi de Roland-Garros, cette année. La dernière représentante du clan tricolore, Fiona Ferro, a été éliminée en clôture de cette journée par l’Américaine Sofia Kenin, vainqueur de l’Open d’Australie 2020, non sans avoir donné du fil à retordre à son adversaire, victorieuse en trois manches (2-6, 6-2, 6-1). La 6e joueuse mondiale, en larmes à la fin de la partie, affrontera en quarts sa compatriote Danielle Collins ou la Tunisienne Ons Jabeur, match prévu lundi et reprogrammé mardi sur le court Philippe Chatrier en raison de la pluie.

Passée à côté de la première manche après avoir eu par deux fois l’occasion de mener 3-0, l’Américaine a fini en roue libre dans les deux manches suivantes, confirmant dans un troisième set totalement maîtrisé, qu’il y avait un trop gros écart entre ces deux joueuses, à tous les niveaux. La Française a profité en premier lieu du fait que son adversaire luttait un peu contre elle-même en début de match, pour lui faire mal avec son coup droit. Après un passage au vestiaire pour se remettre les idées en place, Sofia Kenin a joué de mieux en mieux au fil du match, martyrisant la Française au retour.

La relève se révèle au plus haut niveau

Bien plus agressive dans ses intentions de jeux, bien meilleure au service (61% de réussite derrière sa première balle), aussi, Kenin a déroulé son tennis, achevant cette partie avec quasiment le double de coups gagnants de son adversaire (39 contre 21). Il n’y a donc plus de Français dans le tableau principal de Roland-Garros après les éliminations la veille de Caroline Garcia, sèchement éliminée par Elina Svitolina (6-1, 6-3), et du jeune Hugo Gaston, qui aura livré un combat de titans face à Dominic Thiem, ne rendant les armes qu’au bout du cinquième set (6-4, 6-4, 5-7, 3-6, 6-3).

Le plus inquiétant dans cette histoire, c’est que Fiona Ferro et Hugo Gaston n’étaient pas programmés pour aller si loin dans ce tournoi. Les principales têtes d’affiche (Monfils, Paire, Gasquet, Mladenovic...) avaient déjà disparu lors des deux premiers tours. La bonne nouvelle, c'est qu'avec le troisième tour de la Bretonne Clara Burel, on peut se dire que la relève est assurée. Le potentiel est présent, aux jeunes pousses de confirmer désormais. Lundi, Fiona Ferro sera la nouvelle numéro n°1 française devant Caroline Garcia.

QM