RMC Sport

Roland-Garros: Paire manque de peu l'exploit contre Nishikori

Mené deux sets à un dimanche soir par Kei Nishikori, Benoit Paire a failli réussir une superbe remontée ce lundi. Pour finalement s'incliner contre le Japonais en cinq manches (2-6, 7-6, 2-6, 7-6, 5-7). Le numéro 7 mondial affrontera mardi l'ogre Rafael Nadal en quarts de finale.

On l'avait quitté énervé, comme souvent, et surtout mené. Deux sets à un (2-6, 7-6, 2-6). Dimanche soir, lorsque le soleil s'est couché sur Roland-Garros, Benoit Paire, 38e mondial, était en bien mauvaise posture contre Kei Nishikori dans son huitième de finale. Mais c'est un joueur bien plus inspiré que le public du court Suzanne-Lenglen a vu débarquer ce lundi, à la mi-journée. Un joueur qui, au bout d'un nouvel effort, est passé tout proche d'une magnifique performance...

Contraint à un (deuxième) départ canon, sous peine d'être éliminé en quelques minutes, l'Avignonnais a d'emblée su faire jeu égal avec le numéro 7 à l'ATP, pour le pousser au tie-break dans le 4e set, dans lequel il a fait preuve de sang-froid. Car si Nishikori a obtenu deux balles de match, Paire a tenu bon, bien aidé il est vrai par la maladresse du Nippon, pour recoller à deux manches partout (7-6).

Paire a pourtant servi pour le match

Mais dans le 5e set, Paire a de nouveau joué avec les nerfs des supporters tricolores. Alors qu'il était tout proche du double break (4-1), il a laissé son adversaire prendre son service (4-3)... avant de le rebreaker dans la foulée (5-3). Au bout de 3h38 de jeu en cumulé, Paire s'est donc retrouvé à servir pour le match. Et c'est alors qu'ils s'est effondré, peut-être rattrapé par l'enjeu. L'Avignonnais a perdu les quatre derniers jeux (5-7), et sur une dernière faute du chouchou de la porte d'Auteuil, Nishikori a pu lever les bras au ciel, ivre de joie.

Il faudra pourtant vite se reconcentrer, car mardi, en quarts de finale, c'est une montagne qui attend le vainqueur de ce duel: l'Espagnol Rafael Nadal. L'homme aux 11 titres à Roland-Garros s'est lui qualifié dès dimanche, en trois petits sets face à l'Argentin Juan Ignacio Londero, et abordera la rencontre avec beaucoup plus de fraîcheur. Autant dire que la tâche s'annonce délicate...

CC