RMC Sport
EXCLU RMC SPORT

Tennis: "Il m'avait déjà cherché la semaine dernière", Moutet explique son altercation avec Andreev à Orléans

Invité des Grandes Gueules du Sport, ce samedi sur RMC, Corentin Moutet est revenu sur son altercation avec le Bulgare Adrian Andreev lors du Challenger d'Orléans cette semaine. Le Français évoque un contexte propice à la tension, mais surtout une surprise au moment où son adversaire est venu lui serrer la main avec vigueur.

Invité des Grandes Gueules du Sport ce samedi, Corentin Moutet a donné sa version des faits après la très commentée altercation avec le Bulgare Adrian Andreev, jeudi lors de sa défaite au deuxième tour du Challenger d'Orléans (2-6, 7-6, 7-6).

"Je n'apprécie pas la personne"

Le 64e joueur mondial tient à rappeler qu'une telle altercation dans le tennis n'est pas fréquente: "C'est rare dans le tennis de voir ça donc ça fait parler, glisse-t-il. Mais il ne s'est pas passé grand chose."

Corentin Moutet remet l'altercation sur le dos d'un certain passif avec le joueur bulgare. "On s'est joué la semaine passée et il m'avait déjà bien cherché, raconte-t-il. Je lui avais demandé pourquoi il faisait ça puis ça s'était arrêté là. Une semaine plus tard au Challenger, on joue ce gros match avec plein de tension. J'étais très frustré de perdre ce match après trois heures de jeu. J'avais juste envie de lui serrer la main et de partir très vite. Je n'apprécie pas la personne ni la façon dont il se comporte mais c'était un beau match et je voulais finir ça correctement pour le public."

"Il me tire lorsqu'il me serre la main"

Le tennisman français s'est ainsi dit "très surpris" qu'Andreev vienne "l'agresser" ensuite à la fin du match, "alors qu'il avait gagné". "En fait il me tire lorsqu'il me serre la main et quand il vient vers moi, je sais que la poignée de main va être assez tendue", explique Corentin Moutet quant au déclenchement de la fameuse bagarre.

Pour autant, le bouillant Tricolore assure avoir du respect pour tous les joueurs du circuit: "La plupart des joueurs que je joue ont du respect pour moi et j'ai du respect pour eux. A la fin d'un match, même quand tu perds, tu as beaucoup de respect."

"J'étais simplement très déçu"

En conférence de presse d'après-match, le Bulgare avait rejetté la faute sur le Français, avançant que c'est lui qui avait provoqué l'altercation. "J'imagine qu'il ne va pas dire que c'est de sa faute, parce que c'est mieux aussi pour lui pour les conséquences ensuite, ironise le natif de Neuilly. J'étais simplement très déçu parce que ça faisait deux fois que je perdais contre lui et je voulais vite partir."

S'il a affirmé sur son compte Instagram qu'il ne tenait pas à s'excuser pour cet incident en fin de match, Corentin Moutet dit avoir tout de même un regret. "Le fait qu'il y ait des enfants et des ramasseurs de balles dans la salle, qui soient témoins de ça, c'est la seule raison pour laquelle je regrette", concède-t-il.

Mais lui est aussi convaincu que l'histoire a pris une dimension abusive, alors que de nombreuses stars du tennis se sont illustrées avec des comportements peu exemplaires. "Le jour où je suis numéro 1 mondial ou que je gagne un Grand Chelem, les gens accepteront si je me comporte de la pire des manières, personne ne viendra rien me dire, assure-t-il. Parce que tu gagnes. Si tu es 200e mondial personne ne te regarde. On est facilement condamnable. Et ça fait parler, parce que le tennis est un sport super lisse. Parce qu'on n'a le droit de rien faire sur un court. D'un côté les gens sont super contents de voir un sport pas si lisse, mais de l'autre on nous dit: 'Il ne faut pas faire ça!'"

AC