RMC Sport

Tennis: Thiem confie son mal-être actuel en raison de la pandémie

Dans un entretien accordé à la presse autrichienne, Dominic Thiem a confié tout le mal qu'il éprouvait pour traverser la période de pandémie actuelle. L'actuel quatrième mondial n'a disputé que neuf matchs cette année sur les courts et avoue avoir des difficultés à trouver une source de motivation.

Ca ne va pas fort pour Dominic Thiem. Dans un entretien accordé au quotidien autrichien Der Standard, l'actuel 4e mondial au classement ATP est revenu sur les difficultés qu'il rencontre actuellement avec la crise sanitaire liée à la pandémie.

Depuis le début de l'année civile, le vainqueur de l'US Open 2020 n'a participé qu'à neuf petits matchs, pour 5 victoires et 4 défaites. Absent du tournoi de Monte-Carlo qui s'est achevé dimanche alors qu'il rencontre des problèmes avec son genou gauche, l'Autrichien n'est surtout pas au top mentalement.

"La pandémie a supprimé le positif du tennis : les voyages, la liberté de bouger. Reste le négatif. C'est dur de continuer à jouer dans ces conditions semaine après semaine. (...) Je me sens mieux quand je sais ce qui se passe le lendemain. Ce n'est pas le cas pour l’instant", a-t-il déclaré.

Gagner l'US Open a freiné ses ambitions

Glorieux vainqueur de l'US Open l'année dernière, s'adjugeant le premier titre du Grand Chelem de sa carrière en disposant d'Alexander Zverev, l'Autricien a accompli un rêve qu'il poursuivait depuis de nombreuses années mais est rapidement descendu de son petit nuage.

"Après ma victoire, j’étais dans une euphorie, les résultats suivaient. J’étais en finale des finales de l’ATP à Londres. Mais en me préparant pour cette saison, je suis tombé dans un trou. (...) J'ai poursuivi un rêve pendant 15 ans. Quand j'ai atteint cet objectif, certaines choses se sont effondrées."

Dominic Thiem a confié son manque de motivation concernant la période actuelle. "Il y a comme un vide, même si ce n'est pas dramatique", explique-t-il, disant "n'avoir même pas regardé" les rencontres de Ligue des champions la semaine passée, lui pourtant friand de football, jugeant le spectacle "tragique" sans public.

Objectif Roland-Garros

L'Autrichien compte tout de même lancer sa saison sur terre battue lors des prochaines semaines à Madrid et à Rome pour enclencher une nouvelle dynamique et arriver en forme pour Roland-Garros, qui se déroulera du 30 mai au 13 juin.

"J’espère que cela viendra à Madrid et à Rome. Je veux être pleinement compétitif à Paris, c’est mon ambition. Une médaille aux Jeux olympiques d’été de Tokyo serait un rêve absolu, si la compétition a lieu. J’aimerais savoir, mais c’est la pandémie qui décide. En tout cas, je ne me laisserai pas priver de l’envie de jouer au tennis. Parce qu’un jour, tout reviendra à la normale."

Luca Demange