RMC Sport

US Open: l'hécatombe continue avec le forfait de Murray

Andy Murray

Andy Murray - AFP

Après Novak Djokovic et Stanislas Wawrinka notamment, c’est l’Ecossais Andy Murray, 2e joueur mondial, qui a annoncé son forfait pour l’US Open, qui se déroulera du 28 août au 10 septembre prochain. Une énième absence majeure parmi le Top 10 mondial en cette fin de saison.

L’hécatombe continue au sein du top 10 mondial en vue de l’US Open, quatrième et dernier tournoi du Grand Chelem de l'année (28 août - 10 septembre). Après Novak Djokovic, Stanislas Wawrinka et Kei Nishikori, l'Ecossais Andy Murray, numéro 2 au classement ATP, est déjà le 4e des dix meilleurs joueurs mondiaux à déclarer forfait pour le tournoi majeur. C’est le Britannique lui-même qui l’a annoncé ce samedi, confirmant que sa blessure à la hanche gauche qui le perturbe depuis plusieurs mois, l’empêche de disputer le tournoi.

A lire aussi >> US Open: un duel Chardy-Monfils d'entrée, une demi-finale Nadal-Federer?

"Je souffre encore trop"

"Je ne disputerai malheureusement pas l'US Open cette année", a ainsi déclaré Murray lors d'une conférence de presse. "J'ai fait tout ce qui était possible pour essayer d'être prêt", a rappelé le vainqueur de l'US Open 2012 qui n'est plus apparu sur le circuit depuis sa défaite en quart de finale de Wimbledon face à l'Américain Sam Querrey. "J'ai rencontré beaucoup de spécialistes, je suis resté au repos, j'ai fait de la kiné. Je n'étais pas trop mal ces derniers jours à l'entraînement, mais je souffre encore trop pour pouvoir viser le titre, ce qui était mon objectif", a-t-il expliqué.

A lire aussi >> Wawrinka met fin à sa saison et ne défendra pas son titre à l'US Open

Un boulevard pour le revenant Roger Federer

Le Britannique, âgé de 30 ans, a vu sa saison 2017 perturbée par cette blessure à la hanche et n'a pas exclu de mettre fin à sa saison pour pouvoir se soigner. Ces absences ouvrent un boulevard au Suisse Roger Federer, numéro 3 mondial et grand favori après avoir remporté en 2017 l'Open d'Australie et Wimbledon, et dans une moindre mesure le numéro 1 au classement ATP, Rafael Nadal.

A lire aussi >> US Open: pas de dernier Grand Chelem pour Mathieu, éliminé en qualifications

DC avec AFP