RMC Sport

Wimbledon: balayé au premier tour, Paire sanctionné pour manque de combativité

Malmené dans un match qu'il perdait deux sets zéro lundi soir avant la tombée de la nuit, Benoît Paire s'est incliné lourdement dans la dernière manche et a été sanctionné par l'arbitre pour manque de combativité (6-3, 6-4, 6-0).

C'est déjà fini pour Benoît Paire à Wimbledon. Mené deux sets zéro lundi soir par Diego Schwartzman (n°9) avant l’interruption liée à la tombée de la nuit, le 45e mondial n’est resté que 19 minutes aujourd’hui sur le court, balayé 6-3, 6-4, 6-0 par l’Argentin.

>> Wimbledon: les matchs en direct

Après son élimination au premier tour sur l'ocre de Roland-Garros, L'Avignonnais poursuit sa série noire en 2021 avec une nouvelle défaite. Depuis le début de l'année, Paire enchaîne les contre-performances et n'a gagné qu'un seul petit match face à Basilashvili à Madrid.

Pas follement impliqué, le Français n’a inscrit que cinq points dans cette manche. Son attitude a été jugée suspecte par l’arbitre Mohamed Layhani qui lui a infligé un avertissement pour manque de combativité. Une sanction que l’Avignonnais n’a pas acceptée. "Hier, je me suis battu et là, parce que je mets deux retours dans le filet, on m’inflige un avertissement à 5-0, 30-0. Je trouve qu’on fait du zèle", a déclaré Benoît Paire.

"Je ne comprends pas l'ATP"

Au sortir de sa défaite face à Diego Schwartzman ce mardi, Benoît Paire a de nouveau pesté contre le protocole sanitaire strict auquel les joueurs et joueuses doivent se soumettre pour participer au tournoi londonien.

En effet à Wimbledon, impossible de louer des maisons dans le quartier, tout le monde est logé dans un hôtel dans le centre de Londres et donc un temps de trajet assez long pour rallier le All England Club. Difficile à vivre pour le Tricolore.

"C’est un tournoi que j’apprécie, dit-il. Par contre, la façon dont on nous traite… On nous met dans des bulles alors que tout le monde est à l’extérieur en train de boire des coups et que personne n’a le masque dehors. Et moi, il y a des spectateurs qui me parlent sans maque à un mètre de moi. Je suis désolé, ce n’est pas cohérent. Ces règles, je ne les comprends pas. Je fais de mon mieux, j’essaie de jouer. Je répète que ce n’est pas facile pour moi."

Privé des JO de Tokyo cet été, Benoît Paire ne parvient pas à sortir la tête de l'eau et confie "ne pas comprendre l'ATP" : "J'ai pris un peu de plaisir à Roland parce que c’était à la maison et que j’avais envie de bien faire. Ici, je suis venu avec ma mère. La seule envie qu’on a, c’est de pouvoir se balader et on ne peut pas ! A un moment donné, il faut arrêter avec ces trucs de Covid ! Je suis très triste pour les gens qui en ont souffert mais il faut que la vie reprenne son cours. C’est le cas à l’extérieur. Je ne comprends pas l’ATP."

Après sa défaite en simple, Benoît Paire n’est pas encore complètement "libre" puisqu’il est également engagé en double avec l’Italien Lorenzo Musetti, la jeune pousse italienne qui avait fait sensation à Roland-Garros en arrachant deux sets à Novak Djokovic.

Luca Demange avec Eric Salliot