Loïck Peyron
 

Seuls sur leur bateau, les skippers de la Route du Rhum doivent gérer leur course sans négliger un facteur-clé : le sommeil. Mais dans des conditions extrêmes et avec un confort sommaire, s’endormir est loin d’être une chose aisée.

 

Votre opinion

Postez un commentaire