RMC Sport

Route du Rhum: Pourquoi la fin de course est plus stressante

Invité de Réveil Matin Céline sur RMC Sport News ce mercredi, Paul Meilhat (SMA Voile), actuellement 2e de la Route du Rhum en Imoca, explique traversé des heures stressantes même si les conditions météorologiques lui permettent de sortir un peu plus longuement dehors.

Selon ses estimations, Paul Meilhat (SMA Voile) devrait arriver vendredi à Pointe-à-Pitre et boucler la Route du Rhum, vraisemblablement en deuxième position chez les Imoca. Invité de Réveil Matin Céline sur RMC Sport News ce mercredi, le skipper estime qu’Alex Thomson (Hugo Boss), leader de la catégorie, a pris un avantage trop important pour être rattrapé.

"Thomson va très vite, il a fait le break"

"A part s’il a un gros problème technique, il est quand même très loin devant, a-t-il déclaré. Il a un bateau extraordinaire, il va très vite. Il a fait un peu le break. La course n’est jamais finie. Il y a un tour de la Guadeloupe avec des conditions très compliquées, on l’a vu avec l’arrivée des deux Ultime Francis Joyon et François Gabart. Sur la Route du Rhum, tout peut arriver jusqu’à la fin."

"C'est assez stressant depuis trois, quatre jours

S’il souligne que les conditions météorologiques sont devenues plus agréables et qu’il fait même un peu "trop chaud", Meilhat raconte les dernières compliquées de la course. "C’est très stressant parce qu’on est obligé de porter des grosses toiles, beaucoup de mètres carrés de voilure pour aller le plus vite possible, confie-t-il. Le danger, ce sont les sorties de route parce qu’il faut qu’on puisse aller se reposer notamment la nuit. C’est assez stressant depuis trois, quatre jours. Le vent s’est renforcé et il faut être vigilant."

"On revit un peu, il y a des poissons volants un peu partout"

Il termine quand même sur une note d’optimisme. "Au début, c’était impossible de pouvoir communiquer avec la terre. Les conditions de vie à bord sont compliquées, on a du mal à dormir et à sourire. Là, on revit un peu, on peut aller dehors, là il y a de poissons volants un peu partout."

NC