RMC Sport

Vendée Globe: la belle arrivée de Sam Davies, qui trace un coeur avec son bateau

Contrainte à l'abandon le 5 décembre dernier, Sam Davies a finalement bouclé son Vendée Globe 110 jours après le départ, ce vendredi. La skipper britannique d’Initiatives Cœur a dessiné... un coeur pour célébrer son arrivée aux Sables d'Olonnes .

C’est l'une des belles images de cette édition 2021 du Vendée Globe. 110 jours après le départ, l’expérimentée Sam Davies a symboliquement franchi la ligne d’arrivée à 12h40’54’’, ce vendredi. Après de multiples avaries, la navigatrice britannique de 46 ans a bouclé son troisième Vendée Globe hors course, ayant abandonné début décembre. Malgré ses ambitions au départ, elle n’a rien lâché pour boucler son tour du monde, ce qui donnait "tout son sens au projet Initiatives-Cœur".

La skipper d’Initiatives Cœur, avait été contrainte à l’abandon le 5 décembre dernier après un choc avec un OFNI ayant endommagé la quille de son bateau. Quelques jours plus tard, Sam Davies a pu reprendre la mer après avoir procédé à des réparations à Cap Town, le 14 décembre.

"La première partie était vraiment géniale, j’ai adoré la bagarre dans les dix premiers. Je pense que j’ai bien navigué. Ensuite, c’était vraiment de la malchance. J’ai eu la frayeur de ma vie, j’ai cru que mon bateau allait couler tellement le choc était violent. Je me suis cassée les côtes", a confié Sam Davies lors de son arrivée aux Sables d’Olonnes. "Après il fallait trouver le courage de repartir, c’était difficile d’être toute seule à l’arrière, j’ai l’habitude de me bagarrer avec les bateaux de devant", a-t-elle ajouté.

La performance de Sam Davies célébrée à son arrivée

Comme un symbole, Sam Davies a profité de sa nuit d’attente au large des Sables d’Olonne pour dessiner un cœur avec son bateau.

Quelques heures plus tard, sous un grand ciel bleu, la navigatrice a remonté ce vendredi le chenal à bord du bateau Initiative-cœur avec, pour l’accueillir à son arrivée, Marie-Désirée, petite fille ivoirienne opérée du cœur à Nantes le 12 janvier: "Terminer, c’était très important pour moi. Je m’étais préparée à l’idée d’un éventuel abandon. J’avais envisagé aussi de terminer hors-course, ce qui m’a beaucoup aidé psychologiquement."

Le chenal s’était habillé aux couleurs d’Initiatives Cœur pour célébrer son arrivée: "A l’heure actuelle, on a sauvé 102 enfants sur ce tour du monde grâce aux mécènes et au public. Je suis hyper fière car c’est beaucoup plus que l’objectif que je m’étais fixé." L’objectif étant celui de récolter des fonds pour l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque et permettre aux enfants issus des pays défavorisés et atteints de malformations cardiaques d’être opérés en France.

ALR