RMC Sport

Vendée Globe: Le Cléac'h livre son pronostic pour le sprint final

Vendée Globe: Le Cléac'h livre son pronostic pour le sprint finalArmel le Cléac’h a fait le point sur la belle lutte en tête du Vendée Globe ce vendredi. Si le jeu des bonifications pourrait encore tout bouleverser pour l’arrivée aux Sables-d’Olonne, le consultant RMC Sport croit Charlie Dalin capable de s’imposer.

Une course folle, de bout en bout. Après plusieurs mois en solitaire à travers le globe, les premiers skippers du Vendée Globe pourraient boucler leur périple en milieu de semaine prochaine. Mais dans quel ordre? Sept navigateurs se tiennent en 200 milles et se livrent à un final incroyable dans cette remontée de l’océan Atlantique.

Louis Burton (Bureau Vallée 2) et Charlie Dalin (Apivia), notamment, se double et se redouble au rythme des flots et des rafales de vent. Une situation qui devrait bien durer jusqu’à l’arrivée aux Sables-d’Olonne.

"On n’imaginait pas avoir autant de bateaux en lice pour se disputer la victoire sur ce Vendée Globe, a estimé Armel Le Cléac’h, consultant voile pour RMC Sport. Le jeu des bonifications va être très important dans le décompte final. On peut imaginer que celui qui franchira la ligne d’arrivée en premier ne sera peut-être pas le vainqueur du Vendée Globe."

Le Cléac’h trouve "justes" les bonifications

Troisième provisoire du général, Boris Herrmann possède ainsi six heures de temps supplémentaire accordé après s’être dérouté pour aider Kevin Escoffier lors de son naufrage. A seulement 58 milles de la tête de course, le marin de Seaexplorer pourrait ainsi l’emporter même en arrivant après ses rivaux. Idem pour Yannick Bestaven grâce à ses dix heures de bonifications. Rien de scandaleux selon Armel Le Cléac'h tant le règlement était connu de tous depuis longtemps.

"C’est assez clair, les règles sont bien établies au départ, a rappelé le vainqueur du Vendée Globe en 2017. Les règles sont validées par les organisations internationales et les coureurs signent le contrat de course. […] Pendant la course il est arrivé cet incident avec le naufrage de Kevin Escoffier. Cela a amené le jury à se positionner pour ces bonifications. Ce n’est pas simple à calculer, le jury a pris son temps et s’est entouré de spécialistes météorologues. Je pense que les bonifications données sont très justes. Personne ne s’est plaint du temps accordé quand elles ont été données. Il n’y a pas à revenir dessus. Cela fait partie du jeu et de la course."

Le Cléac’h: "Une petite pièce sur Charlie Dalin"

Mais avant de parler de bonifications et de sortir les chronos pour calculer qui sera le grand vainqueur de ce Vendée Globe, Armel Le Cléac’h compte bien profiter des derniers jours de course. Avec un œil tout particulier sur Charlie Dalin, favori à la victoire finale selon l’expérimenté marin. 

"Difficile de se prononcer mais s’il fallait donner un nom, je mettrais une petite pièce sur Charlie Dalin, a expliqué le tenant du titre sur le Vendée Globe. Avec son expérience sur la Solitaire du Figaro et son expérience de régatier, que Boris Hermann et Louis Burton ont un peu moins, il va se retrouver sur le bon bord avec son grand foil. Avec son bateau de dernière génération il est potentiellement plus rapide. Cela devrait peut-être l’aider à aller chercher une victoire. C’était l’un des favoris au départ, c’est qui est encore en lice pour la victoire finale."

dossier :

Vendée Globe

JGL avec Pierre-Yves Leroux