RMC Sport

Vendée Globe: pourquoi Burton n'est que sixième alors qu'il semble premier

Ce jeudi matin à 5h, Louis Burton ne pointait qu'à la sixième place du Vendée Globe malgré sa position plus avancée au Nord de la flotte. Explications.

Il est le premier à avoir refranchi l'Equateur, le premier aussi à avoir quitté le Pot-au-Noir. Au pointage de ce jeudi à 5h, Louis Burton (Bureau Vallée 2) ne pointe pourtant qu'à la sixième position du Vendée Globe à 160 milles de Charlie Dalin (Apivia), leader. Sur la carte pourtant, le skipper apparaît pourtant le plus au Nord de la flotte. Mais les routeurs ne prennent en compte que la distance qui séparent les navigateurs des Sables d'Olonne, lieu d'arrivée. 

Son option plus à l'Ouest le situe donc à une distance plus éloignée que cinq autres marins. Ces dernières heures, Burton a d'ailleurs entrepris un retour vers l'Est pour le guider vers les Açores. "Je suis à l’attaque autant que je peux, c’est un vrai jeu stratégique avec la négociation de l’entrée dans la dépression, la dorsale à passer, l’arrivée dans le Golfe de Gascogne, confiait-il lundi lors de la vacation. (...) Le choix stratégique a déjà commencé. Quand on voit la trajectoire que je fais depuis que je suis sorti du pot au noir, on voit que Charlie (Dalin) n’est pas parti sur la même chose. Comme il n’a pas de foil (le foil bâbord de Charlie Dalin est endommagé, ndlr), je pense qu'il essaye de faire une route plus directe car il ne peut pas capitaliser sur une grosse vitesse à cette allure-là."

"Il va falloir rentrer dans la dorsale en étant le moins pénalisé par les vents faibles. À chaque nouveau fichier météo, il faut analyser et ajuster sa trajectoire. Ensuite on sera au portant dans la brise en approche du Golfe de Gascogne. Il faudra gérer les cargos, la fatigue… Il y aura tout un tas

"Le véritable critère de calcul est de savoir qui est le plus au Nord, car la sortie du pot-au-noir est au Nord, voire au Nord-Ouest, expliquait le navigateur Christopher Pratt dans Ouest-France, lundi. Et là, c’est clair, c’est Louis Burton qui est le plus avancé sur la bonne route. L’idée générale pour passer le plus vite possible cette zone délicate, est de la traverser perpendiculairement, en faisant du sud quand on descend l’Atlantique, et du Nord quand on remonte."

A chacun son option donc à moins d'une semaine de la fin de la course. Les premiers concurrents sont attendus le 27 janvier aux Sables d'Olonne. Selon le dernier classement, les sept premiers se tiennent en 200 milles. Le suspense est total. 

Classement jeudi à 5h
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia) à 2.219,63 milles de l'arrivée
2- Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) à 98,48 milles du premier
3- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) 116,52
4- Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 156,25
5- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) 158,89
6- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 160,94
7- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group) 210,61
8- Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 343,06
9- Benjamin Dutreux (FRA/OMIA-Water Family) 377,08
10- Maxime Sorel (FRA/V And B Mayenne) 619,12

dossier :

Vendée Globe

NC