RMC Sport

Vendée Globe: Sébastien Simon abandonne après avoir percuté un OFNI

Le skipper Sébastien Simon (Arkéa Paprec), qui participait à son premier Vendée Globe, a abandonné ce vendredi dans la course autour du monde en solitaire, deux jours après avoir heurté un OFNI (objet flottant non identifié).

Jusqu’au bout, il aura étudié toutes les possibilités de réparer son bateau, ne souhaitant pas dire adieu à son rêve de Vendée Globe, alors qu’il était quatrième. Mais Sébastien Simon s’est rendu à l’évidence, il ne pouvait réparer seul dans ces conditions, au risque de se mettre en danger. C’est donc avec le cœur lourd qu’il a pris la décision d’abandonner.

Arkea Paprec avait heurté un OFNI (objet flottant non identifié) mercredi, en début de matinée. Le choc avait provoqué des dégâts importants sur le foil tribord et son puits. L’ampleur des dégâts, et des réparations à effectuer en conséquence, l'obligeait quoi qu’il arrive à dérouter vers Cape Town. 

Simon: "Tout ça n’était pas raisonnable"

Les réparations s’annonçaient très compliquées, avec "probablement quatre à cinq jours de travail". "La météo pour mon arrivée à Cape Town était très défavorable, je n’aurais pas pu attaquer les réparations avant deux ou trois jours après mon arrivée, confie-t-il dans un communiqué. Surtout, tout ça n’est pas raisonnable car il n’était pas garanti que les réparations tiennent pour la suite de la course. Je ne peux pas continuer."

Sébastien Simon avait été dérouté lundi soir (avec Jean Le Cam, Yannick Bestaven et Boris Herrmann) pour porter secours à Kévin Escoffier, victime d'un naufrage.

dossier :

Vendée Globe

QM