RMC Sport

Affaire Calvin: Kevin Mayer pousse un coup de gueule contre Patrick Montel sur le dopage

Kevin Mayer

Kevin Mayer - AFP

Le recordman du monde du décathlon Kevin Mayer a recadré le journaliste sportif de France Télévisions Patrick Montel, après que ce dernier a déclaré qu’une "grande partie des athlètes" trichent.

Kevin Mayer n’a pas du tout aimé la sortie de Patrick Montel sur le dopage. A la suite de l’affaire Clémence Calvin, la vice-championne d’Europe du marathon suspectée d’avoir refusé de se prêter à un contrôle antidopage de l’AFLD fin mars au Maroc, le journaliste de France Télévisions, spécialiste de l’athlétisme, s’est longuement exprimé sur les problèmes de tricheries lors d’un Facebook live.

"Le dopage fait partie inhérente du système, a-t-il notamment déclaré durant un speech de 16 minutes. Tout le monde a intérêt à ce que l’athlète se dope. On fonctionne tous à l’adrénaline. (…) Avant de les juger (Clémence Calvin et son coach, ndlr), je voudrais qu’on prenne en compte cette dimension sociale qui pousse l’athlète à tricher. Pas tous les athlètes mais une grande partie des athlètes, il faut dire la vérité."

"Là, c’en est trop"

Des paroles qui n’ont pas du tout plu à Kevin Mayer, qui s'est lâché sur Twitter. "Ces propos sortants de la bouche d’un commentateur sportif "spécialisé" dans l’athlétisme... Faire du dopage une généralité chez les Athlètes de haut niveau... Autant j’arrivais à supporter Patrick Montel malgré ses nombreux défauts, mais là c’en est trop."

"Le dopage est un raccourci pour les flemmards qui n’ont aucune conscience, a écrit le recordman mondial du décathlon sur le réseau social. Je vous inviterai bien à passer avec moi les 6 derniers mois de ma préparation avant Doha... (lieu des Mondiaux du 28 septembre au 6 octobre, ndlr). Mais ce serait un rude sacrifice de ma part."

"Vous discréditez une grande partie des athlètes"

Et Kevin Mayer de conclure : "Pour finir, vous profitez de votre notoriété pour balancer des infos sur lesquels vous n’avez aucune connaissance... Vous discréditez une grande partie des athlètes qui s’acharne tous les jours pour s’exprimer et inspirer des millions de personnes! J’arrête, je suis hors de moi."

AB