RMC Sport

Affaire Calvin: Maracineanu "regrette qu’elle ait refusé le contrôle"

Roxana Maracineanu a regretté, vendredi matin sur RMC et BFMTV, que la marathonienne Clémence Calvin se soit soustraite à un contrôle antidopage. Et n’en comprend pas les raisons. La principale intéressée nie toujours les faits qui lui sont reprochés et dénonce une cabale dont elle serait victime.

Invité de la matinale RMC-BFMTV ce vendredi, la ministre des Sports Roxana Maracineanu est revenue sur la soustraction présumée de la marathonienne Clémence Calvin à un contrôle antidopage. Suspendue à titre conservatoire par la Fédération française d’athlétisme puis autorisée à courir le marathon de Paris par le Conseil d’Etat, elle avait pris la quatrième place et battu le record de France de la spécialité

"Ne pas jeter l’opprobre sur les autres"

"Je regrette surtout qu’elle ait refusé le contrôle parce qu'aujourd’hui, il n’y a aucune raison, a exposé la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Je n’en connais pas, j’ai été sportive de haut niveau. Quand on vient vous présenter la carte du contrôleur et qu’on vous dit 'venez vous soumettre au contrôle', on sait quand on est un sportif de haut niveau, qu’on doit en passer par là. Pour montrer que ce qu’on fait, c’est propre. Et ne pas jeter l’opprobre sur les autres athlètes."

"Je souhaite que la lumière soit faite sur cette affaire", a poursuivi Roxana Maracineanu. Sous le coup d’une procédure disciplinaire de l’AFLD, Clémence Calvin risque jusqu’à quatre ans de suspension. La marathonienne est ciblée en parallèle par une enquête du Parquet de Marseille pour "infractions à la législation sur les produits dopants".

RMC Sport