RMC Sport

Athlé: qui est Jean-Michel Serra, médecin dans le collimateur de la Fédération?

Le nom de Jean-Michel Serra, médecin de l’équipe de France, est apparu aux yeux du grand public cette semaine après l’annonce du contrôle antidopage positif de la fondeuse, Ophélie Claude-Boxberger, dont il est le compagnon. Longtemps apprécié des athlètes, il est devenu plus discret à partir de 2017.

Avant d’être le compagnon d’Ophélie Claude-Boxberger, contrôlée positive à l’EPO, Jean-Michel Serra est médecin à la fédération française d’athlétisme depuis 2009. Parmi les athlètes et les entourages interrogés, le mot d’ordre est souvent le même : très disponible et sympathique. Personne n’a jamais eu rien à redire à son travail de médecin. Les entourages de certains athlètes pouvaient même l’appeler à n’importe quel moment (parfois minuit ou 1h du matin) pour avoir des infos ou des conseils, il répondait.

Il n’était pas forcément au contact quotidien des athlètes, même pendant les rassemblements internationaux. Il pratiquait les visites médicales mais un certain nombre d’athlètes avait leur propre suivi quotidien. Mélina Robert Michon par exemple parle d’un médecin sans histoire mais sérieux, qu’elle était "heureuse de ne pas trop voir, cela voulait dire que tout allait bien".

Plus discret à partir de 2017-2018

Puis à partir de 2017-2018, son idylle avec Ophélie Claude Boxberger a fini par le distraire et il s’est montré plus discret. Le moment charnière étant son mail à l’AFLD (Agence française de lutte contre dopage) pour demander pourquoi l’athlète était si souvent contrôlée, sous-entendu « trop ». À cette époque, il nie encore sa relation avec l’athlète qui fait partie de l’équipe de France.

S’en suit un très sérieux blâme de la fédération. Mais il s’accroche au poste jusqu’aux Mondiaux de Doha, en octobre dernier. Au Qatar, il avait vécu sa relation avec Ophélie Claude-Boxberger au grand jour, main dans la main dans l’hôtel des Bleus ou en partageant une glace dans un centre commercial de la capitale. Après l’élimination de Boxberger en série du 3000m steeple, Serra avait quitté la compétition officiellement pour « problèmes personnels », mais il ne reviendra jamais. Il est actuellement en arrêt maladie. Parmi des suiveurs historiques de la FFA, Serra a tué sa carrière pour son histoire d’amour. Il pourrait être licencié pour faute grave.

Aurélien Tiercin