RMC Sport

Athlétisme: Belocian candidat à l’or aux JO, Robert-Michon toujours plus légendaire

Pour la deuxième journée des championnats de France d’athlétisme, Wilhem Belocian a réchauffé l’air frais du stade Mikulak d’Angers, avec la meilleure performance européenne de la saison sur 110 m haies. Le Guadeloupéen confirme qu’il fait partie du gratin mondial. Mélina Robert-Michon continue d’écrire sa légende avec un 35e titre de championne nationale.

"Je pense que je peux descendre aux alentours des 13’’00". Wilhem Belocian n’a couru "qu’en" 13’’15 dans le vent et la fraicheur angevine, samedi sur 110 mètres haies lors de la deuxième journée des championnats de France d'athlétisme. Un chrono canon, record personnel qui le place 4e meilleur performeur mondial de la saison et meilleur européen. Déjà champion d’Europe en salle en Pologne cet hiver, le Guadeloupéen continue son ascension vers les sommets.

"Un record personnel dans une finale, c’est vraiment le combo parfait. J’en ai encore sous le pied, on est focus sur les JO. Quatrième performance mondiale, c’est sûr que ça me place et c’est une grosse pression". Et les haies françaises se portent très bien, puisque le vice-champion de France Aurel Manga bat lui aussi son record personnel et accompagnera Wilhem Belocian.

Pascal Martinot-Lagarde devrait être au Japon également, si son physique le laisse en paix. Dimitri Bascou, en bronze à Rio à 2016, a échoué dans sa course aux minima olympiques pour Tokyo. C’est le cas d’une autre ancienne star des Bleus, Floria Gueï, vice-championne de France du 400 mètres mais pas dans les clous des minima. Elle pourrait tout de même accrocher une place grâce au ranking.

13 ans après, Dagée efface le record de France du poids

Le Niçois Frédéric Dagée ramène d’Angers un 7e titre de champion de France et surtout le record de France après lequel il courait depuis des années. Avec 20,75 mètres, il efface des tablettes Yves Niaré, qui avait lancé le poids à 20,72 m en 2008. "Ça a enfin payé... depuis toute ces années où je fais plus de 20 mètres. Ca représente un palier supplémentaire vers les grands championnats, car le niveau mondial a vraiment augmenté". Dagée reste à bonne distance des minima (21,10 mètres), mais certains comme Maryse Ewanjé-Epée, consultante RMC Sport, plaide pour sa sélection aux Jeux olympiques de cet été.

35e titre de championne de France pour Robert-Michon

Mélina Robert-Michon est inépuisable. À 42 ans, l’Iséroise s’apprête à s’envoler vers les Jeux Olympiques pour la sixième fois, et elle a prolongé sa série record de 34 titres nationaux. Avec un jet à 60,88 mètres, elle est championne de France pour la 35e fois. C’est désormais deux de plus que Lucienne Vélu, la championne multi-disciplinaire des années 20 et 30.

Malgré tout, l’heure n’est pas à l’auto-congratulation: "Un titre fait toujours du bien, mais j'aurais aimé une meilleure performance après la semaine dernière. C'était la dernière compétition avant Tokyo, on va remettre jusque là une bonne dose de travail". Mélina Robert-Michon ambitionne l’or. Et pour cela, elle devra probablement aller au-delà de son record personnel, 66,73 mètres réalisés en finale des Jeux olympiques de Rio en 2016.

Zéro pointé pour le sprint, les seconds couteaux manquent de tranchant

Qu’il est loin le temps où Jimmy Vicaut régnait sur l’Europe du 100 mètres et Christophe Lemaitre impressionnait le monde entier... Personne n'a réussi les minima sur la distance reine, ce samedi au stade Mikulak d'Angers. Chez le femmes, Orlann Ombissa-Dzangué remporte certes son premier titre de championne de France, mais à quasi deux dixièmes du niveau de performance requis pour les Jeux de Tokyo.

Même scénario chez les hommes. En l’absence de Jimmy Vicaut, diminué par une gêne musculaire mais qualifié pour le Japon (minima réussi en 2019), Mouhamadou Fall s’est imposé en 10"29, le 211e temps à l’échelle mondiale en 2021… Le niveau moyen est tellement loin du gratin olympique que la France pourrait même ne pas aligner de relais. Réponse le 2 juillet, avec la sélection officielle de la Fédération française d’athlétisme.

Aurélien Tiercin avec Xavier Grimault