RMC Sport

Triathlon: Vincent Luis boucle un Ironman 70.3 avec un super temps... après avoir été percuté par une voiture

Passé par-dessus une voiture qui n'avait rien à faire là, Vincent Luis est tout de même parvenu à terminer deuxième de son premier Ironman 70.3, malgré la douleur et le choc psychologique, à Indian Wells (Etats-Unis).

Plus de peur que de mal pour Vincent Luis - même si "ça va piquer pendant quelques jours pendant les douches", avoue-t-il à L’Equipe -, mais le double champion du monde triathlon se souviendra longtemps de son premier Ironman 70.3 (la moitié d’un Ironman) disputé aux Etats-Unis. Venu à Indian Wells pour tester une distance plus longue que le format olympique, le Français s’est classé deuxième de la course après avoir heurté une voiture.

"Le genre d'incident qui calme"

L’incident est intervenu lors de la bascule sur la partie vélo. Une voiture s’est alors engagée sur le parcours. Souhaitant la dépasser, Luis doublait l’intrus par la gauche, quand le véhicule en question tournait dans sa direction, le propulsant au sol à une vitesse importante, près de 50 km/h. "La voiture a tourné et je suis passé par-dessus, explique le Français à L'Équipe. Sur le coup, avec l'adrénaline, je me suis relevé tout de suite et je suis reparti. Mais une fois sur le vélo, j'ai réalisé que cela aurait pu être beaucoup plus grave et que j'aurais pu être gravement touché. J'ai eu, d'un coup, un contrecoup."

Sonné par la violence du choc, qui marqué tout son corps avec de multiples contusions, Vincent Luis a poursuivi son effort, bouclant les 20 kilomètres restants à vélo avant d’enchaîner avec la course à pied, longue de 21,1 km. Deuxième au moment de la chute du Rémois, le Canadien Lionel Sanders en a profité pour s’échapper et boucler le parcours en 3h38’19. Plus de deux minutes devant Luis (2e en 3h41’07). "Je ne dis absolument pas que j'aurais gagné s'il n'y avait pas eu cet incident car Lionel était très costaud. C'est juste que c'est le genre d'incident qui calme", a réagi le Français.

QM