RMC Sport

F1: malgré le typhon, pas d'annulation du Grand Prix du Japon à prévoir

Outre la Coupe du monde de rugby, le Japon accueille un Grand Prix de Formule 1 ce week-end. Pour le moment, aucune annulation de la course n'est à prévoir, malgré le typhon Hagibis.

A Suzuka, le typhon Hagibis est sur toutes les lèvres. En effet, celui-ci pourrait perturber le bon déroulement du week-end. A commencer par la F4 ; les qualifications et la première course doivent avoir lieu samedi. Soit au moment où le typhon le plus puissant de l’année doit frapper.

Des rafales de vent au-delà des 140 km/h sont attendues, mais aussi et surtout des pluies diluviennes. Les organisateurs de la F4 se disent prêts à annuler, d’autant plus que le paddock de cette petite catégorie fait appel à des tentes qui ne seront pas capables de résister au déferlement des éléments.

La Fédération japonaise est préoccupée par ce typhon

Pour ce qui est de la Formule 1, Monza ayant marqué la fin des hospitalités, les écuries trouvent également refuge au sein de structures temporaires. Celles-ci ont été renforcées avec des assemblages métalliques pour résister au vent, et le toit a été agencé de manière à ce que la pluie ruisselle de part et d’autre de l’hospitalité temporaire et ne stagne pas au-dessus. Toutefois, des risques de fuites ne sont pas à exclure.

La Fédération japonaise de sport automobile se dit préoccupée par ce typhon, au même titre que le circuit de Suzuka, la F1 et la FIA. Au lieu d’un seul point météo par jour, la FIA organise deux points météo quotidiennement (8h et 18h) afin de suivre au mieux l’évolution du typhon Hagibis. A l’heure actuelle, il est trop tôt pour savoir à quel point le week-end sera perturbé. Et pour cause, les météorologues ne sont pas encore capables de donner la trajectoire exacte du typhon.

Les conditions climatiques plus clémentes dimanche?

Si jamais la piste est déclarée impraticable le samedi pour la qualifications ou même pour la journée entière, les qualifications auront lieu le dimanche, comme en 2015 aux Etats-Unis, en Australie en 2013 et au Japon en 2004 et 2010. En 2004, le circuit avait même été fermé tout le samedi en raison d’un typhon, sur décision de la préfecture. En revanche, un report du Grand Prix est quasiment à exclure puisque les conditions climatiques devraient être plus clémentes dimanche.

Pour trouver trace d’une course reportée en F1, il faut remonter au Grand Prix de Belgique 1985. Initialement prévue le 2 juin, la course s’était finalement tenue le 15 septembre en raison du bitume qui ne supportait pas le passage répété des monoplaces, celui-ci s’était décollé. Si jamais il n’y a pas de qualifications ; pour une raison x ou y ; la grille sera déterminée par les stewards.

Une décision prise vendredi soir

La décision de la tenue des qualifications aura lieu le plus tard possible, soit vendredi soir. Il existe un point de divergence, puisque les autorités japonaises pensent qu’il faut prendre la décision le plus vite possible, que dans tous les cas, le gens comprendront la décision. Typiquement lié à la culture japonaise.

Tandis que la FIA préfère se donner le temps. Mais tout a été prévu si les vents sont trop importants, et par ordre de priorité : démonter les écrans géants par exemple en premier lieu. L’éventualité de faire une course le lundi dans un cas de force majeure a été étudiée, cela ne sera pas possible.

Lucas Vinois