RMC Sport

F1: Toto Wolff veut une règle "sacrée" sur les limites des circuits et non pas "du Shakespeare"

Le patron de l’écurie Mercedes a demandé dimanche à la FIA de clarifier les limites des circuits lors de la saison de F1 en marge de de la première course remportée par Lewis Hamilton au GP de Bahreïn.

A peine lancée la saison 2021 de F1 fait déjà grandement parler après le GP de Bahreïn gagné par Lewis Hamilton ce dimanche devant Max Verstappen et Valtteri Bottas. Patron de l’écurie Mercedes, Toto Wolff a critiqué la réglementation en vigueur concernant les limites du circuit. En particulier après le déroulé de l’épreuve et la lutte entre la formation allemande et Red Bull.

"Je suis tout aussi confus, a expliqué Toto Wolff face aux interrogations de la presse après ce changement de règle en pleine course. Au début de la course, il a été dit que les limites de la piste dans le virage 4 ne seraient pas sanctionnées et puis dans la course tout d’un coup, nous avons entendu que si l’on continuait à virer large, ce serait considéré comme un avantage et cela pourrait causer une pénalité potentielle."

Wolff: "Etre cohérent dans les messages donnés"

Après des qualifications où des tours chronométrés ont été annulés après avoir franchi les limites de la piste dans le virage 4, les pilotes ont finalement été autorisé à commettre de petits écarts en début de Grand Prix. Après avoir vu Lewis Hamilton et Valtteri Bottas en profiter, Max Verstappen en a fait autant avant de voir l’équipe Red Bull lui conseiller d’arrêter et de faire attention à une éventuelle sanction. L’écurie Mercedes a ensuite adopté une stratégie similaire pour ses deux pilotes.

"Il faut être cohérent dans les messages donnés, a encore avancé le stratège allemand cité par Motorsport. Ils doivent être clairs, ils doivent être sacrés et non pas comme une pièce de Shakespeare qui laisse place à de l’interprétation."

Finalement, à quatre tours du drapeau à damier, Max Verstappen a doublé Lewis Hamilton… en franchissant les limites du tracé dans le virage 4 pour dépasser son rival. Le Néerlandais a ensuite décidé de laisser le Britannique lui passer devant afin d’échapper à une possible pénalité de cinq secondes.

La FIA va devoir se positionner rapidement sur cette question avant la prochaine course de la saison, le 18 avril, lors du GP d’Emilie-Romagne sur le circuit d’Imola en Italie.

JGL