RMC Sport

F1: Verstappen rage encore contre Hamilton et son comportement "irrespectueux"

Près de deux semaines après son accrochage avec Lewis Hamilton à Silverstone, qui a permis au Britannique de revenir sur lui au classement du championnat du monde, Max Verstappen était encore remonté ce jeudi, avant le week-end de course en Hongrie. Le Britannique, lui, a tenté d'arrondir les angles.

L'un a voulu enterrer la hache de guerre, l'autre a visiblement aiguisé la sienne. Une dizaine de jours après leur accrochage au Grand Prix de Silverstone, qui a débouché sur la victoire du premier et l'abandon du second (assorti d'un passage à l'hôpital), Lewis Hamilton (Mercedes) et Max Verstappen (Red Bull) ont pris la parole ce jeudi en Hongrie, avant un week-end de course sur le Hungaroring.

Hamilton: "J'ai appelé Max pour vérifier qu'il allait bien"

L'occasion, évidemment, de revenir sur l'épisode anglais. "Pour ce qui est de mon pilotage, je referais exactement la même chose", a déclaré Hamilton, tout en assurant n'avoir pas voulu blesser son adversaire en célébrant sa victoire à domicile. "Comme je l'ai dit la dernière fois, je n'étais vraiment pas au courant (que Verstappen était à l'hôpital). J'ai vu sur l'écran qu'il était sorti de la voiture et qu'il avait l'air OK, puis on m'a dit qu'il allait bien. Je n'étais pas au courant jusqu'à la conférence de presse d'après-course qu'il avait fini à l'hôpital."

Le Britannique, qui a rejeté l'idée de "célébration intentionnelle", a d'ailleurs ajouté avoir voulu arrondir les angles avec son rival numéro 1. "J'ai appelé Max pour vérifier qu'il allait bien et lui faire savoir que de mon côté, le respect est toujours là. Évidemment, ce n'est peut-être pas réciproque, mais ce n'est pas grave..."

Verstappen: "Tout cela montre qui ils sont vraiment"

Une petite phrase qui laisse entendre que Verstappen, de son côté, n'a pas tourné la page. Et effectivement, le Néerlandais l'a toujours mauvaise. "Il m'a appelé, a glissé assez sèchement le pilote Red Bull. Je ne donnerai pas de détails, mais nous avons eu une conversation."

Verstappen, qui a rassuré sur sa forme physique, et indiqué aller de "mieux en mieux", est une nouvelle fois revenu sur la joie non contenue d'Hamilton et de son équipe. En développant son coup de gueule d'après-course. "Je ne pense pas qu'on puisse célébrer une victoire comme ils l'ont fait après avoir poussé un gars dans le mur à 51G, a-t-il lancé. (...) C'est ce que j'ai trouvé vraiment irrespectueux, et d'une certaine manière, cela montre qui ils sont vraiment. Si c'était l'inverse, je ne célébrerais certainement pas comme ça."

Le leader du classement général, qui compte toujours huit points d'avance sur Hamilton, a aussi pointé une pénalité de 10 secondes trop clémente selon lui. Mais avant le Grand Prix du week-end, il a dit ne pas vouloir durcir le ton sur la piste pour prendre une éventuelle revanche.

"Je ne pense pas changer quoi que ce soit, car de mon côté, je n'ai rien fait de mal, a-t-il poursuivi. (...) En fin de compte, nous sommes des pilotes, nous continuons à avancer. Bien sûr, je ne suis pas content de ce qui s'est passé là-bas, mais nous continuerons à pousser, nous nous battrons toujours pour ce championnat et nous allons piloter, je l'espère, de la meilleure manière pour la suite. Du moins de mon côté."

C.C.