RMC Sport

GP de Grande-Bretagne: Silverstone, le circuit qui a tout changé pour Ocon

-

- - -

Adoubé par son écurie Force India, Esteban Ocon a connu le déclic en 2016 sur le circuit de Silverstone, qu'il retrouve ce week-end. Un tournant dans sa jeune carrière.

C’était il y a un an. Après le GP d’Angleterre 2016, une journée de test est organisée sur le circuit de Silverstone. Esteban Ocon n’est à l’époque qu’un simple pilote de développement Mercedes et roule donc sous les couleurs argentées. Au cœur de l’après-midi, installé dans son bureau de Brackley, non loin du circuit, le patron de Mercedes Toto Wolff reçoit un appel. On lui dit qu’il se passe quelque chose et qu’il doit venir immédiatement.

>> GP de Grande-Bretagne : Silverstone, un temple de la F1 en voie de disparition

Il tient la dragée haute à Lewis Hamilton

Arrivé à Silverstone, il ausculte les temps de passage d’Ocon, éberlué. Dans les enchaînements de courbes rapides (notamment les mythiques et redoutables « S » de Becketts), il rivalise avec Lewis Hamilton, déjà triple champion du monde à l’époque. Les ingénieurs, les mécaniciens : tous sont sous le charme. Alors, quelques semaines plus tard, quand il s’agit de placer un pilote dans l’écurie Manor (motorisée par Mercedes) pour les neuf dernières courses de la saison, le nom d’Esteban Ocon s’impose comme une évidence.

>> Ocon tacle à son tour Perez, "dans une période décisive de sa carrière"

"Le jour le plus important de ma carrière"

"Ces tests-là, ils ont aidé à ma titularisation à l’époque, se souvient Esteban Ocon. C’est là où Mercedes s’est rendu compte que je faisais du très bon boulot, que j’allais assis vite, que j’étais constant, que j’avais un bon feed back. Ils ont réalisé 'on a un bon pilote sous la main', enfin j’espère. Ce test-là a vraiment aidé. Je m’en rappelle, j’avais fait 175 tours dans la journée. Je n’avais pas mis une roue dehors, je m’étais vraiment concentré comme le jour le plus important de ma carrière et ça a été le tournant."

Louis Amar