RMC Sport

GP du Mexique: la (petite) revanche de Rosberg

-

- - AFP

Une semaine après avoir offert le titre mondial à Lewis Hamilton en commettant une erreur, Nico Rosberg (Mercedes) a devancé son coéquipier pour remporter le 12e succès de sa carrière, dimanche à Mexico. Valtteri Bottas (Williams) s’est montré malin pour se hisser sur le podium.

Rosberg, une revanche toute en maîtrise

Sur un superbe circuit fréquenté par près de 120 000 spectateurs ce dimanche, les Mercedes ont encore fait le show. Et creusé l’écart très tôt sur leurs poursuivants. Auteur d’un bon départ, Nico Rosberg a parfaitement géré sa quatrième pole position consécutive, sous la pression permanente de son coéquipier et meilleur ennemi Lewis Hamilton, pour signer son quatrième succès de la saison après l’Espagne, la Pologne et l’Autriche (le 12e de sa carrière). L’Allemand et le Britannique, déjà sacré champion du monde, se sont échangés des meilleurs tours en course à foison. Mais le premier a géré son statut de poleman et prendre les bons risques. Ce qu’il n’avait pas su faire lors des trois dernières courses. Une jolie revanche en somme, qui permet à Rosberg de reprendre la deuxième place du classement général au malheureux Sebastian Vettel.

La catastrophe Ferrari

Pas un seul pilote à l’arrivée de la course, ce n’était plus arrivé à Ferrari depuis 2006 et le Grand Prix d’Australie ! La course a très mal commencé pour Sebastian Vettel, qui s’élançait de la troisième place sur la grille de départ : un frottement avec Daniil Kvyat dans l’enchaînement de virages suivant la longue ligne droite de départ et c’est la crevaison, poussant l’Allemand à un premier passage aux stands. Ont suivi une série d’erreurs techniques, dont un tête-à-queue sur un mauvais freinage, avant que l’Allemand ne fonce dans le mur au 52e tour. Kimi Räikkönen a lui dû abandonner après un accrochage avec Valtteri Bottas et une explosion de sa suspension dans le 22e tour.

Le bon coup de Bottas, la belle course des Red Bull

A Mexico, les Red Bull ont longtemps damé le pion à des Williams un peu en retrait. Sauf que Valtteri Bottas a joué les petits malins en profitant de la voiture de sécurité pour griller la priorité à Daniil Kvyat et accrocher une place sur le podium. Dommage pour l’écurie Red Bull, qui place tout de même ses deux voitures aux quatrième et cinquième places.

Grosjean prend un point

Romain Grosjean s’en contentera. Au terme d’une course agitée, le pilote Lotus termine à la dixième place, tout proche d’un Max Verstappen qui n’a pas bien géré sa course. Quiconque voit le verre à moitié plein dira que le Français s’était élancé de la 12e place sur la grille. Reste au futur pilote Haas deux Grands Prix pour réitérer son podium glané en Belgique.

dossier :

Lewis Hamilton

A.Bo