RMC Sport

Grand Prix d'Autriche: la victoire de Verstappen confirmée malgré l'accrochage avec Leclerc

Leclerc et Verstappen

Leclerc et Verstappen - AFP

En raison d’une enquête ouverte par les commissaires de course pour un accrochage avec Charles Leclerc, Max Verstappen pouvait craindre une pénalité qui l’aurait fait perdre la première place du Grand Prix d’Autriche. Mais sa victoire a finalement été confirmée par la FIA.

Le suspense a pris fin à 19h50, soit plus de trois heures après l’arrivée. La FIA a officiellement désigné Max Verstappen (Red Bull) comme le vainqueur du Grand Prix d’Autriche disputé ce dimanche. Le Néerlandais a terminé la course en première position devant Charles Leclerc (Ferrari), mais il n’était pas assuré de la victoire en raison d’une enquête ouverte par les commissaires pour un accrochage entre les deux pilotes.

"Les voitures 33 (celle de Verstappen) et 16 (de Leclerc) se sont engagées dans le virage 3 côte-à-côte mais il n'y avait clairement pas suffisamment de place pour les deux. A la sortie du virage, il y a eu un contact entre les deux voitures. Au vu de l'ensemble des circonstances, nous ne considérons pas qu'un des deux pilotes soit responsable pleinement ou de manière prédominante. Nous considérons que c'est un incident de course", ont expliqué les commissaires.

Premier succès de la saison pour Red Bull

A deux tours de l’arrivée, leurs monoplaces se sont touchées lorsque Verstappen a effectué une manœuvre pour dépasser Leclerc, qui s’est alors retrouvé hors des limites de la piste. Le Néerlandais en a profité pour le dépasser, prendre rapidement quelques mètres d’avance et filer vers la victoire avec 2''724 d’avance sur Leclerc.

Pour cet accrochage, Verstappen s’exposait à une pénalité de cinq secondes, qui l’aurait fait reculer à la deuxième place et aurait permis à Leclerc de décrocher le premier succès de sa carrière en Formule 1. Mais c’est donc bien Verstappen qui signe sa sixième victoire depuis ses débuts en 2015. Sa première de la saison et la première également pour Red Bull.

Verstappen: "C'est juste de la course"

"Dans le virage, j'ai freiné un peu plus en profondeur qu'au tour précédent et il y a eu un petit contact. Pour moi, c'est juste de la course pure et dure. C'est mieux que de se suivre pour une course ennuyeuse, non ? Si on ne peut pas le faire, on peut rester à la maison. Si ça n'est pas autorisé, quel est l'intérêt d'être en F1 ?", avait réagi Verstappen à l’arrivée.

"Je laisse les commissaires décider, mais dans la voiture, ce qui s'est passé est assez clair. Au tour précédent, il m'avait laissé de l'espace mais pas à celui-là. On s'est touché et je suis sorti au large, je n'avais plus aucune chance de reprendre ma place après ça Je ne pense pas que cette manœuvre a été faite dans les règles mais je pense que le résultat aurait été le même car à la fin je manquais de rythme à cause de mes pneus", avait de son côté commenté Leclerc.

RR