RMC Sport

Tambay : "Ce qu’a réalisé Hamilton est remarquable"

-

- - AFP

La domination des Mercedes, le triomphe de Lewis Hamilton, le dramatique accident de Jules Bianchi : la saison 2014 de F1 a été particulièrement riche en émotions. Patrick Tambay, membre de la Dream Team RMC Sport, dresse son bilan.

Au terme d’une saison particulièrement disputée entre Lewis Hamilton et son coéquipier Nico Rosberg, le Britannique est parvenu à remporter un second titre de F1, six ans après le premier. Patrick Tambay revient sur ce duel entre les deux pilotes Mercedes : « On avait tout de suite compris que ça se jouerait entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Hamilton a été battu 11 à 7 en qualifications mais j’ai l’impression qu’il s’est concentré sur les réglages en course. Il a été plus régulier dans ses efforts et a remporté 11 victoires. Ce qu’il a réalisé est remarquable. »

Mais cette saison ne s’est pas cantonnée à ce combat entre les deux Flèches d’argent. Le 5 octobre, le pilote Marussia, Jules Bianchi, sort de piste et heurte violemment une grue, lors du GP du Japon. Depuis, un panel d’experts a déclaré que le Français de 25 ans, victime d’un traumatisme crânien, n’avait pas assez ralenti. De quoi échauffer le membre de la Dream Team RMC Sport : « On peut faire dire ce que l’on veut à un rapport mais il faut continuer de respecter les pilotes. On ne peut pas pointer du doigt Jules Bianchi. Tout le monde s’est tu sur cette affaire. Nous sommes les seuls à l’avoir ouverte. La famille ne peut pas parler. Nous devons parler pour elle. »

« Vettel était l’ombre de lui-même »

De cette saison 2014, Patrick Tambay relève également « l’arrivée de ces nouveaux moteurs qui nous ont beaucoup déçus et qui sont remis en question par Bernie Ecclestone (le grand argentier de la F1) lui-même, la déception de McLaren, de Sebastian Vettel ou encore de Fernando Alonso. » Et Tambay n’est d’ailleurs pas particulièrement optimiste pour l’avenir du quadruple champion du monde allemand (2010 à 2013), qui a rejoint la Scuderia à l’intersaison : « Il y a eu une révolution de palais chez Ferrari depuis la signature de Sebastian Vettel. Tout le monde est parti et ça continue. On a du mal à s’y retrouver. Il va falloir quelques courses pour voir comment ça va se mettre en place. Il va surtout falloir attendre de voir si Vettel retrouve son niveau. L’année passée, il était l’ombre de lui-même. »

la rédaction