RMC Sport

Dakar 2021: en attente de l’assistance, Loeb a terminé l’étape 9 heures plus tard

Après 9 heures d'attente interminables au milieu du désert, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont pu rallier l'arrivée de la sixième étape du Dakar 2021 ce vendredi en Arabie saoudite. À la veille de commencer la seconde semaine, le pilote français voit désormais la tête du classement général s'éloigner.

C’est un très gros coup dur pour Sébastien Loeb. En raison d’une casse mécanique au niveau du triangle de suspension, lors de la sixième étape du Dakar 2021 ce vendredi en Arabie saoudite, le pilote BRX Hunter a dû s’arrêter dès le 97e kilomètre pour être rejoint par l’assistance. Une attente très longue puisque le Français a patienté près de 9 heures, perdu au milieu du désert, avant que son équipe le rejoigne, munie de la bonne pièce. 

Résultat, l’équipage BRX à franchi la ligne d’arrivée après 13 heures et 48 minutes de course, cumulant un retard de 10 heures et 10 minutes sur le temps scratch. Au terme d'une semaine de course en Arabie saoudite, les Sébastien Loeb et Daniel Elena occupent la 44e place du classement général, à 11 heures et 42 minutes du leader Français Peterhansel.

Loeb: "L’objectif reste toujours de gagner ce rallye un jour"

Malgré ce gros retard cumulé et toutes les difficultés rencontrées depuis le début de ce Dakar 2021, il était hors de question pour Sébastien Loeb et son copilote d’abandonner. Daniel Elena a d'ailleurs confirmé cette idée lors d'un message publié sur Twitter, accompagné d’un selfie en pleine nuit, en attente de l'assistance: "Sept heures plus tard au milieu de nulle part. Rassurez-vous, tout va bien pour nous. On attend pour réparer. On ne lâche jamais, comptez sur nous pour revenir et le gagner ce Dakar".

Une détermination sans précédent et une envie de bien faire pour la suite, qu'a également confiées sur les réseaux sociaux Sébastien Loeb, quelques minutes après la fin du calvaire: "Car même après 8 heures dans le désert au milieu de nulle part, 9 crevaisons en 3 jours, du jardinage et encore du jardinage, l’objectif reste toujours de gagner ce rallye un jour".

Le lendemain, Sébastien Loeb fait le bilan et apprécie cette petite pause: "Après une spéciale de près de 14 heures hier, la journée de repos arrive à point nommé". Vendredi soir, le duo avait pu reprendre la route pour rejoindre le bivouac à 22h30 (heure locale).

Dimanche, le retour à la compétition sera rude, avec l'enchainement de deux étapes marathon, de Haïl à Sakaka (742 Km) puis de Sakaka à Neom (709 km), sans autre intervention sur les machines que celle des pilotes et copilotes lors de leur pause au bivouac.

ALR