RMC Sport

Basket : les raisons de l’éviction d’Ajinça

Alexis Ajinça n’a pas été retenu pour participer au tournoi de qualification olympique. Vincent Collet, le sélectionneur des Bleus, explique notamment cette éviction par les relations compliquées entre le pivot des New Orleans Pelicans et le reste du groupe.

En froid avec le reste du groupe, Alexis Ajinça ne fera pas partie des 12 joueurs qui tenteront de qualifier l’équipe de France de basket pour Rio lors du tournoi de qualification olympique de Manille, aux Philippines (5-10 juillet). Une décision de Vincent Collet qui ne s’appuie pas uniquement sur des critères sportifs, comme l’explique le sélectionneur des Bleus ce mercredi.

Ajinça en marge depuis ses déclarations de samedi

« Avant de partir pour Belgrade, je trouvais qu’Alexis n’était déjà pas au niveau escompté et ce qui s’est passé ensuite l’a, je pense, fortement perturbé et n’a pas aidé sur les deux derniers matches, que ce soit contre la Serbie à Belgrade ou contre le Japon à Rouen mardi », a expliqué Vincent Collet. Par « ce qui s’est passé ensuite », Vincent Collet évoque une interview d’Alexis Ajinça publiée samedi et dans laquelle le pivot fait part de ses états d’âme.

A lire aussi >> JO 2016 : Ajinça et Jackson écartés pour le TQO

Il avait ainsi déclaré qu’il ne reviendrait pas en équipe de France s’il venait à ne pas participer aux Jeux après avoir fait le TQO. Le joueur des New Orleans Pelicans évoquait aussi un message irrespectueux qui avait circulé parmi le groupe France suite à son forfait à quelques jours de l’Euro 2015. Pour rappel, Alexis Ajinça avait décidé seul de quitter l’équipe de France pour des douleurs aux tendons d’Achille, un épisode qu’une partie du groupe ne lui a pas pardonné. Dans son interview, Ajinça expliquait même que certains internationaux français évoluant en NBA ne lui avaient pas adressé la parole de la saison.

Vincent Collet poursuit sur le sujet. « Alexis ne s’est pas facilité la tâche avec cette prise de position. Mais, moi, ce qui m’importait d'abord, c’était l’aspect sportif, sans négliger la cohésion. Il faudra un esprit commando pour se qualifier pour les JO et il est clair que la cohésion du groupe est aussi essentielle », avance le désormais ex-entraîneur de Strasbourg.

A lire aussi >> Pro A : Vincent Collet quitte Strasbourg

Collet : « Alexis était renfermé sur lui-même »

Vincent Collet semble aussi dire que l’éviction d’Alexis Ajinça était devenue nécessaire pour la cohésion du groupe : « Alexis était ébranlé par ce qui s’est passé. J’ai senti qu’il était refermé sur lui-même et pas à l’aise. Je sens un groupe solidaire, uni, et je pense que c’est un élément important de la réussite de notre aventure ». Et l’entraîneur des Bleus indique que le pivot s’attendait à cette décision. « Il n’était pas forcément surpris. Il était d’accord pour dire qu’il n’était pas très à l’aise dans le groupe, en particulier depuis vendredi », a-t-il encore détaillé.

Après un bilan contrasté lors des matches de préparation (deux victoires contre la Lettonie et le Japon et deux défaites face à la Serbie), les Bleus doivent s’envoler pour Manille ce mercredi soir. Ils devront remporter ce TQO disputé par six équipes pour décrocher un ticket pour les Jeux olympiques de Rio.

ADS