RMC Sport

Basket: Wembanyama et les Bleus qualifiés pour le Mondial 2023 après leur carton contre la Bosnie

L’équipe de France a validé son ticket pour le Mondial 2023 en surclassant la Bosnie-Herzégovine, ce lundi à Pau (92-56). Les coéquipiers de Victor Wembanyama, de nouveau décisif, seront de la partie l’été prochain en Asie. Avec des ambitions aussi grandes que leur nouveau joyau.

L’équipe de France de basket peut réserver son voyage en Asie. Les joueurs de Vincent Collet ont validé leur ticket pour le Mondial 2023, qui aura lieu l’été prochain en Indonésie, au Japon et aux Philippines (du 25 août au 10 septembre). Après s’être imposés vendredi en Lituanie (65-90), les coéquipiers de Victor Wembanayama l’ont emporté face à la Bosnie-Herzégovine, ce lundi, au Palais des Sport de Pau (92-56). Une manière de sceller leur qualification dans le groupe K.

Wembanyama meilleur marqueur français

Sur le parquet de l’Élan béarnais, "Wemby" a encore impressionné l’assistance. Après avoir claqué 20 points lors de sa première sélection, le phénomène de 18 ans a inscrit 19 points, assortis de 4 rebonds et 1 passe décisive (en 19 minutes) pour sa deuxième sortie sous le maillot national. Avec trois paniers primés (3/6). De quoi finir meilleur marqueur français de la rencontre, après avoir manqué le premier shoot de la soirée dans les Pyrénées-Atlantiques.

"Je l’attendais vraiment cette première à la maison, a confié Wembanyama sur beIN Sports après la rencontre. Je suis loin d’être déçu, avec un groupe magnifique et un public pareil, c’est parfait! J’avais de hautes attentes pour ce match. Je me suis réveillé en me disant que je mettrais 40 points, donc je suis content pour la victoire mais déçu par rapport à ça (sourire)."

"Il y a de grandes choses à faire"

Le crack des Metropolitans 92 a été ovationné à sa sortie du terrain, sous les yeux de ses parents, présents dans la salle. Le géant de 2,20m s'est ensuite chargé de faire monter l'ambiance en s'emparant d'un tambour pour diriger un clapping géant. A l'image du jeune taulier qu'il est en train de devenir chez les Bleus. Avec un naturel assez désarmant. "Ça m'a donné beaucoup d’espoir, a complété Wembanyama. Je ne connaissais pas du tout l’équipe de France A, j’ai vu le professionnalisme, sur et hors du terrain. Il y a de grandes choses à faire, le basket français est loin d’avoir atteint ses plus grands objectifs."

Derrière le surdoué des Yvelines, Damien Inglis, l’ailier fort de Gran Canaria, s’est également distingué avec 11 points et 5 rebonds. Tout comme Juhann Begarin, l’arrière du Paris Basketball (17 points, 4 rebonds, 3 passes) et Sylvain Francisco, le meneur de Peristéri (8 points). De bon augure pour l'équipe de France, qui tentera l'été prochain de faire mieux qu'au Mondial 2019, où elle avait terminé troisième, après une défaite en demi-finale contre l'Argentine (80-66). Histoire de prendre confiance à un an des JO 2024 de Paris.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport